L'Awex choisit le Maroc comme marché cible en 2018

23/11/17 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Belga

Après l'Inde en 2017, c'est le Maroc qui sera le marché cible de l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex) en 2018, a annoncé cette dernière jeudi.

L'Awex choisit le Maroc comme marché cible en 2018

© DR

Plusieurs raisons expliquent ce choix. "Des raisons économiques, culturelles, de coopération... La Maroc est à peine à trois heures d'avion de Bruxelles, on y parle le français et le pays se profile de plus en plus comme 'the gateway to Africa', une porte d'entrée sur l'Afrique", résume l'administratrice générale de l'Awex, Pascale Delcomminette. Au cours des 10 dernières années, la croissance cumulée du Maroc a atteint 75%.

Une série d'activités et de séminaires seront donc organisés l'an prochain par l'Awex autour du Maroc et, surtout, une mission économique princière y est prévue en novembre 2018. De quoi soutenir les exportations wallonnes vers ce royaume alors que celles-ci ont connu un accès de faiblesse (-17,1%) au premier semestre 2017.

L'Awex a par ailleurs détaillé jeudi son programme d'actions 2018 qui se déclinera en 158 actions de promotion et de prospection commerciales tout au long de l'année, un nombre comparable à celui de 2017 (153) et de 2016 (154).

Le programme d'action 2018 couvre 30 secteurs d'activités et 75 pays. Il prévoit également des synergies plus importantes avec les organisations soeurs de l'Awex en Flandre (FIT) et à Bruxelles (Brussels Invest & Export). Une majorité du programme d'actions commerciales sera réalisée dans des régions situées hors zone euro et, au niveau sectoriel, une attention particulière sera notamment accordée au numérique ou aux biotechnologies et sciences du vivant.

Enfin, un accent particulier sera mis sur les organisations internationales de financement, comme la Banque mondiale, lesquelles passent pour plusieurs milliards de dollars d'appels d'offres par semaine, a indiqué Pascale Delcomminette. En effet, les entreprises wallonnes ne pensent pas ou n'osent pas toujours postuler pour de tels marchés.

Nos partenaires