L'arrondi applicable aux paiements électroniques dès ce 8 janvier

07/01/16 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

(Belga) Dès ce vendredi 8 janvier, les commerçants pourront arrondir le montant total d'un ticket de caisse également en cas de paiement électronique et non plus seulement en cas de paiement en espèces, annonce le SPF Economie.

L'arrondi applicable aux paiements électroniques dès ce 8 janvier

L'arrondi applicable aux paiements électroniques dès ce 8 janvier © BELGA

Depuis le 1er octobre 2014, commerçants et titulaires d'une profession libérale peuvent arrondir le montant total du ticket de caisse aux 0 ou 5 centimes les plus proches. Cette possibilité ne concernait que les paiements totalement ou partiellement en liquide (espèces ou chèques-repas, ecochèques et chèques-cadeaux), mais à partir de ce 8 janvier, elle s'étendra aux paiements électroniques. Le commerçant est libre de choisir s'il participe ou non au système mais s'il opte pour l'arrondi, il doit l'appliquer à tous ses clients. Concrètement, précise le SPF Economie, une série de conditions sont prévues pour que l'arrondi s'applique: le paiement doit être effectué en la présence physique du consommateur; l'arrondi se pratique sur le montant total du ticket de caisse et non produit par produit; le commerçant arrondit de manière systématique, ce qui veut dire aussi bien vers le haut que vers le bas, conformément aux règles de l'arrondi; le commerçant qui pratique l'arrondi affiche un pictogramme spécifique de manière bien visible. En outre, les pharmaciens, qui étaient jusqu'à présent exclus du système d'arrondi, pourront désormais également l'appliquer. Le montant total du ticket de caisse est arrondi aux 0 ou 5 centimes les plus proches, à la baisse ou à la hausse, selon le cas. Ainsi, si le montant total du ticket de caisse se termine par 0,01 ou 0,02, il sera arrondi à 0 centime. Si le montant se termine par 0,03 ou 0,04 ou 0,05 ou 0,06 ou 0,07, il sera arrondi à 0,5 centimes. Enfin, le montant se terminant par 0,08 ou 0,09 sera arrondi à 0,10 centimes. Le SPF Economie rappelle que les pièces de 1 et 2 centimes restent des moyens de paiement légaux, ne sont pas retirées de la circulation et conservent leur valeur. Les consommateurs peuvent donc toujours les utiliser et ne peuvent pas les refuser quand un commerçant leur rend la monnaie en pièces de 1 ou 2 centimes. (Belga)

Nos partenaires