Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

10/09/14 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

L'arrivée de Ahold, sous la marque Albert Heijn, en Flandre, a été un franc succès!

Quand un concurrent dit qu'il va arriver sur vos plates-bandes, cela ne fait jamais plaisir... Surtout quand le gigot à partager est déjà à l'os. Or, c'est ce qui va se passer de plus en plus dans le secteur de la grande distribution en Belgique.

L'arrivée de Ahold, sous la marque Albert Heijn, en Flandre, a été un franc succès!

© belga

Les médias en ont assez parlé pour savoir que le secteur de la grande distribution souffre. On l'a vu avec Carrefour et avec Delhaize ; entre les consommateurs qui, crise aidant, font attention à leurs dépenses, et la concurrence acharnée de distributeurs low cost comme Aldi ou Lidl, il devient de plus en plus difficile de gagner sa vie dans la grande distribution.

Et c'est ce scénario que vit également le distributeur hollandais Ahold qui est le premier distributeur aux Pays-Bas avec une part de marché de 30%. C'est énorme, mais cette part de marché est mise sous pression car le porte-monnaie des Néerlandais, exactement comme celui des Belges, a été mis à rude épreuve par la crise. C'est ce qui explique qu'aux Pays-Bas aussi, des firmes comme Lidl et Aldi prennent des parts de marché importantes.

Pour tenter de résister, le groupe hollandais compte beaucoup sur notre petite Belgique pour redonner des couleurs à ses comptes financiers. Il est vrai aussi que l'arrivée de Ahold, sous la marque Albert Heijn, en Flandre, a été un franc succès. Albert Heijn, c'est une marque que les francophones connaissent nettement moins, mais qui risque également de débarquer un de ces jours en Wallonie.

Pourquoi ? D'abord, parce que la direction du groupe Ahold n'a pas caché qu'elle souhaitait exploiter 50 magasins en Belgique d'ici 2016. Et puis, ensuite, parce qu'après avoir déjà ouvert 20 magasins en Flandre, il semblerait logique que les Hollandais de Ahold s'intéressent au rachat des magasins Carrefour. Mais, pour l'heure, il ne s'agit là que d'une rumeur que le groupe Carrefour ne souhaite d'ailleurs pas commenter.

Il faudra donc attendre encore un peu pour savoir si la rumeur n'est pas fondée ou si - comme on dit - il n'y a pas de fumée sans feu. Auquel cas, la grande distribution en Wallonie devra bientôt compter sur l'arrivée d'un nouveau concurrent, ce qui devrait en revanche réjouir le porte-monnaie des consommateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires