L'appel d'offres pour les centrales au gaz stoppé

28/03/15 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Belga

Suite logique des critiques de l'Europe: le gouvernement a décidé vendredi de mettre fin à l'appel d'offres pour de nouvelles centrales au gaz lancé par le précédent gouvernement. "La ministre de l'Énergie est chargée de trouver d'autres solutions pour assurer la sécurité d'approvisionnement du pays en électricité", précise le cabinet de Marie-Christine Marghem samedi dans les colonnes de L'Echo.

L'appel d'offres pour les centrales au gaz stoppé

Marie-Christine Marghem © Belga

L'appel d'offres avait attiré trois offrants. Dils-Energie, d'une part, qui prévoyait la construction d'une nouvelle centrale sur le sol belge, et Essent et Delta, d'autre part, qui proposaient de connecter au réseau belge des centrales néerlandaises existantes.

Dans un avis préliminaire, la Commission européenne doutait que la mesure, envisagée sous sa forme actuelle, puisse être considérée comme compatible avec les règles du marché intérieur.

L'exécutif européen estimait notamment que cela pouvait avantager certaines entreprises et que l'appel d'offres ne résolvait pas le problème de pénurie d'électricité à court terme, puisque ces nouvelles capacités ne devaient pas arriver avant 2019.

En savoir plus sur:

Nos partenaires