L'APAQ-W juge la campagne 'Jours sans viande' "inacceptable, dommageable et injuste"

27/02/17 à 13:39 - Mise à jour à 13:42

Source: Belga

(Belga) Après la Febev et la Fugea, c'est au tour de l'APAQ-W de sortir les griffes face à la campagne venue de Flandre '40 jours sans viande'. "Regrettable", "inacceptable", "dommageable", "injuste", les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer l'initiative qui, selon l'Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité, induit "une contre-vérité".

Les "Jours sans viande" existent en Flandre depuis 2011 et seront lancés cette année en Wallonie et à Bruxelles. Contrairement à ce que son nom suggère, l'initiative n'appelle pas radicalement au végétarisme, mais veut sensibiliser le consommateur à moins manger de viande et de poisson durant 40 jours afin de réduire son empreinte écologique. "En initiant cette campagne de quarante jours dans la foulée de la 'tournée minérale', ses promoteurs font de la viande un aliment coupable, nocif voire addictif et dont il faut donc apprendre à se passer." "C'est inacceptable", souligne l'APAQ-W en dénonçant d'une part une contre-vérité, les protéines animales faisant partie de l'équilibre alimentaire (OMS), et de l'autre un coup dur "injuste" pour le secteur. "Elle risque d'amplifier les difficultés économiques du secteur bovin, déjà aux prises avec un marché particulièrement tendu", rappelle le directeur général Philippe Mattart. De plus, "une fois la diète terminée, il faudra redoubler d'efforts pour réexpliquer la fiabilité de nos producteurs, c'est-à-dire la qualité de la viande belge, sa traçabilité, ses vertus diététiques et la variété des goûts offerts aux consommateurs". Plutôt que de consommer "sans", l'APAQ-W conseille aux citoyens de prendre "du recul critique face à cette initiative et de réapprécier objectivement toutes les dimensions de (leur) consommation". (Belga)

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires