L'Airbus A320, un 'best-seller' très sûr

25/03/15 à 12:13 - Mise à jour à 15:55

Aujourd'hui au coeur d'un drame qui a causé la mort de 150 personnes dans les Alpes françaises, l'A320 fait la fierté d'Airbus depuis près de trente ans. Ce fleuron de l'aéronautique est d'ailleurs toujours l'avion le plus vendu par la firme.

L'Airbus A320, un 'best-seller' très sûr

© reuters

Le premier A320 a été lancé en 1988, après le succès de l'A300. A l'époque, ce petit bijou de 61 tonnes annonce une véritable révolution technologique, grâce à une innovation majeure: celle de l'assistance par ordinateur. Le journaliste Nicolas Chateauneuf explique sur France Télévisions: "le moindre geste du pilote est traduit en impulsions électriques, qui commandent les différents éléments de l'avion". Un système qui permettrait d'assurer une plus grande sécurité.

Un appareil qui regorge d'atouts

L'appareil se pilote à deux, sans mécanicien naviguant à bord. Une nouveauté qui avait fait polémique puisque jusque-là les avions comptaient trois pilotes. Et grâce au système de communité opérationnelle, les pilotes peuvent naviguer sur n'importe quel A320 avec une même qualification. Il en va de même pour les mécaniciens, ce qui réduit considérablement les coûts de formation et, selon Airbus, augmente de la "rentabilité opérationnelle".

L'A320 a une autonomie de 6.100 kilomètres, rendue possible notamment grâce à sa faible consommation en carburant. Airbus projette par ailleurs de lancer d'ici la fin de l'année l'A320neo, encore moins gourmand. Il devrait permettre d'économiser 20% de carburant par siège par rapport aux autres appareils actuellement sur le marché.

Sur le site d'Airbus, on vente également le confort de l'A320, monocouloir pouvant accueillir jusqu'à 150 passagers. Il aurait des sièges plus larges et des portes plus grandes, qui faciliteraient l'accès aux cabines et rendraient les transits plus rapides.

Plus de 10.000 A320 vendus dans le monde

Ces atouts ont très vite fait de l'A320 le 'best-seller' d'Airbus. Sur le site de la RTBF, on lit ainsi qu'"un avion de la famille A320 décolle ou atterrit toutes les 2,5 secondes autour du globe". Chaque mois, ce sont 42 A320 qui sont produits, en France principalement, notamment à Toulouse, où se trouve la ligne d'assemblage finale. Plus de 10.000 avions de ce modèle auraient ainsi été vendus dans le monde, dont 6.452 déjà livrés à ce jour. Seul le Boeing 737, sorti sur le marché dans les années soixante, est parvenu à faire mieux.

Depuis leur lancement, les A320 auraient, toujours selon Airbus, accumulé des millions d'heures de vol, réparties sur plus de 85 millions de courriers. L'appareil du vol 9525, qui s'est crashé mardi, avait tout juste 24 ans. A lui seul, il comptabilisait près de 60.000 heures de vol, un chiffre qui ne devrait pas en théorie avoir d'incidence. "Théoriquement, explique France Télévisions, cet avion offrait les mêmes garanties de sécurité qu'un avion récent". Il a été révisé en 2013 et il avait alors été décidé qu'il pouvait voler encore plusieurs années. Les avions de ce type peuvent être laissés en circulation jusqu'à trente ans, estime Airbus. Au-delà, les coûts de maintenance deviennent trop élevés.

L'A320 impliqué dans une dizaine d'accidents

A la RTBF, Pierre Fernemont, responsable du développement à l'aéroport de Lille, a confié: "c'est un avion complètement éprouvé, hyper fiable (...) C'est un appareil dans lequel je monte les yeux fermés".

Pourtant depuis son entrée en service, l'A320 a été impliqué dans plusieurs accidents. Le premier date de 1988, lors d'une démonstration à Mulhouse, dans l'est de la France. Il fait alors trois morts. Trois autres accidents marquent les débuts de l'appareil. En tout, c'est une dizaine d'épisodes macabres impliquant l'A320 qui ont défrayé la chronique. Le crash le plus meurtrier date de 2007, lorsqu'à Sao Paulo, un A320 percute un bâtiment de l'aéroport après un atterrissage manqué sur une piste mouillée.

Mais ces épisodes, aussi tragiques soient-ils, ne doivent pas occulter le fait que l'A320 demeure l'un des avions les plus sûrs au monde. Selon Slate, qui se base sur une étude du fabricant Boeing, ce modèle (et ses versions successives A321/319/318) totalise un taux d'accident de 0,24 par million de départs. Ce taux est encore plus faible quand on ne prend en compte que les crashs mortels: 0,14 par million de départs. Seul le Boeing 757 fait mieux.

P.S

En savoir plus sur:

Nos partenaires