'L'AIP peut être exécuté'

10/03/17 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Belga

"La CCT salariale interprofessionnelle 2017-2018 peut enfin être signée au Conseil national du travail, ce qui signifie que les négociations salariales sectorielles peuvent débuter. Cela nous offre la sécurité juridique nécessaire", a souligné vendredi Pieter Timmermans, administrateur de la FEB, qui réagissait vendredi à l'approbation par la Chambre de la réforme de la loi de 1996.

'L'AIP peut être exécuté'

Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. © Belga

"La réforme approuvée hier permettra d'éviter ou de corriger à l'avenir de nouveaux dérapages salariaux. C'est positif, car on freine ainsi la destruction d'emploi, tout en préservant le pouvoir d'achat de la population", a encore ajouté M. Timmermans.

Jusqu'à présent, les gouvernements successifs se sont attachés à réduire l'écart salarial avec les pays voisins calculés depuis 1996. Le texte vise désormais à prendre en compte le "handicap historique", avant cette date, et à éviter des effets collatéraux liés aux diminutions de charges dans le cadre du "tax shift" en intégrant une marge de sécurité. D'autres mesures sont encore prévues, notamment la suppression des indexations négatives ou un durcissement des sanctions en cas de non-respect par les entreprises.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires