L'Afrique et le Maroc veulent mettre l'agriculture au c?ur de la COP22

30/09/16 à 17:05 - Mise à jour à 17:08

Source: Belga

(Belga) L'Afrique et le Maroc veulent "positionner l'agriculture africaine" au centre des négociations sur le climat lors de la prochaine conférence COP22 qui se tiendra en novembre à Marrakech.

Une vingtaine de ministres africains, des représentants d'institutions internationales et des scientifiques se sont réunis jeudi et vendredi à Marrakech en prévision de la COP22, indique un communiqué publié à l'issue de la rencontre, chapeautée par les autorités marocaines. L'objectif était "de fédérer l'ensemble des parties prenantes du développement agricole et de la lutte contre les changements climatiques autour de l'initiative triple AAA", lancée par Rabat en mai dernier avec l'objectif d'améliorer le financement des projets de lutte contre le réchauffement climatique dans les pays en développement. Réitérant "leur ferme engagement" en faveur du projet triple AAA, les représentants de 27 pays africains ont convenu de "mettre l'agriculture au centre des négociations climat" pour obtenir plus de financements pour l'agriculture africaine. Après la COP21 de Paris en 2015, Marrakech accueillera du 7 au 18 novembre la COP22. L'un des principaux enjeux de la conférence sera la ratification de l'accord de Paris, signé l'an dernier par 195 pays pour lutter contre le réchauffement de la planète. Rabat entend faire de cette rencontre une tribune pour l'Afrique, un continent au c?ur de sa stratégie diplomatique. Le Maroc, qui abrite d'importantes réserves de phosphate, est par ailleurs l'un des principaux producteurs d'engrais agricole dans le monde. Et se veut le promoteur d'une révolution verte qui permettrait d'augmenter, avec ses engrais, les rendements des sols sur le continent. (Belga)

Nos partenaires