L'activité d'assurances, bonne élève au sein du groupe Belfius

06/05/15 à 19:01 - Mise à jour à 18:57

Source: Belga

Les activités de Belfius Insurance ont généré en 2014 un bénéfice net de 217 millions d'euros, soit près de 50% du résultat consolidé de l'ensemble du groupe Belfius (462 millions d'euros). La réduction des coûts mais aussi le développement du "digital" figurent au coeur des priorités de l'assureur, que ses dirigeants qualifient de "sain et robuste", et qui entend rester un facteur de stabilisation financière du groupe Belfius, est-il ressorti mardi d'une rencontre de presse.

L'activité d'assurances, bonne élève au sein du groupe Belfius

© Belga

Le bénéfice net de Belfius Insurance aurait même été plus conséquent sans la tempête de grêle de la Pentecôte 2014 qui a généré un impact négatif net sur son résultat, après réassurance et impôts, de quelque 18,5 millions d'euros.

Si les activités de Belfius Insurance présentent une solvabilité "confortable" et une bonne rentabilité sous-jacente, "les coûts sont encore trop hauts", avec un ratio coûts/revenus sous-jacent de 46,3%, estime son CEO, Eric Kleijnen. "On devrait pouvoir se fixer comme objectif de ramener ce ratio autour des 40%".

Pour ce faire, Belfius Insurance entend notamment mener une "simplification" de ses "modèles opérationnels" et songe à se détacher, le cas échéant, de certaines activités non indispensables.

Par ailleurs, Belfius Insurance peut se reposer sur sa stratégie d'assureur "multicanal" et "multimarque" avec son réseau des AP Assurances et l'assureur direct Corona Direct. La société veut également pleinement jouer la carte de la bancassurance en profitant du réseau de plus de 700 agences bancaires Belfius et d'un potentiel de 4 millions de clients de la banque. "Dans un contexte de taux bas et de marges réduites, la bancassurance offre à l'intérieur du groupe un élément de diversification et de stabilisation des résultats qui est extrêmement important", souligne encore Eric Kleijnen.

Enfin, Belfius Insurance projette d'investir à court terme quelque 30 millions d'euros dans la transformation de sa plate-forme informatique. Ces changements conséquents seront l'occasion pour l'assureur de repenser ses modèles opérationnels et d'élargir les possibilités d'interactions avec ses clients.

En savoir plus sur:

Nos partenaires