Koen Van Gerven veut que bpost se concentre sur ses activités principales et innove

20/05/15 à 20:50 - Mise à jour à 20:49

Source: Belga

Koen Van Gerven, le CEO de bpost, a expliqué aux députés de la commission Infrastructure et Entreprises publiques de la Chambre mercredi les accomplissements menés par l'entreprise publique depuis plusieurs années et les grands axes de son futur.

Koen Van Gerven veut que bpost se concentre sur ses activités principales et innove

Koen Van Gerven, CEO de Bpost. © Belga

Il a ainsi rappelé que le courrier papier représentait toujours 62% du chiffre d'affaires de bpost et que, si le secteur connaît une mutation importante depuis plusieurs années, les envois domestiques ont encore un bel avenir devant eux.

Se fondant sur les bons résultats engrangés l'année passée par bpost (un bénéfice net de 295,5 millions d'euros, soit une augmentation de 8% par rapport à 2013), Koen Van Gerven a dessiné le portrait de l'entreprise publique et du contexte dans lequel elle devra évoluer les prochaines années. Bien que la numérisation d'une partie croissante du courrier contribue à la baisse du volume distribué, M. Van Gerven estime que la plupart de ses clients "veulent toujours un document écrit quand il revêt une certaine importance, et cela indépendamment de l'âge". Cette activité représente aujourd'hui 62% du chiffre d'affaires de bpost. Les colis constituent 12% des revenus tandis que les 26% restants sont issus d'autres sources. Pour l'avenir, le CEO fait reposer son plan sur quatre piliers. Tout d'abord, il veut que l'entreprise se concentre sur ses activités principales, avec la distribution du courrier au premier chef. Ensuite, il désire continuer à innover dans ces activités. Il a ainsi fait référence au projet Combo, par lequel les particuliers peuvent se faire livrer leurs courses à domicile. "Une entreprise qui n'innove pas est condamnée", estime M. Van Gerven. En troisième lieu, il a souligné les efforts qui peuvent encore être réalisés en termes de productivité, un domaine où de nombreux progrès ont déjà été engrangés. Enfin, il a rappelé que l'entreprise publique devait être aussi attentive à ses actionnaires, dont l'Etat figure en tête, qu'à ses clients.

En savoir plus sur:

Nos partenaires