KKR sur les rangs pour dévorer Quick

26/04/10 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Trends-Tendances

Le colosse financier américain lorgnerait la chaîne Quick, que son propriétaire, la Caisse des dépôts et consignations - le bras armé financier de l'Etat français - a mise en vitrine. Parmi les autres prédateurs pressentis, la rumeur cite Barclays Private Equity, BC Partners et Bridgepoint.

KKR sur les rangs pour dévorer Quick

© Belga

Kohlberg Kravis & Roberts a fait part de son intérêt pour la reprise de la chaîne de restauration rapide Quick, rapporte De Tijd samedi sur base de plusieurs sources. D'autres fonds d'investissements se montrent cependant intéressés.

CDC Capital Investissement, filiale de gestion de portefeuilles de la Caisse des dépôts et consignations (le bras armé financier de l'Etat français), a fait appel mi-janvier à la banque d'affaires Rothschild pour étudier toutes les options stratégiques qui s'offraient à Quick. L'américain KKR devait alors faire part de son intérêt, à l'instar d'autres fonds d'investissements. Des rumeurs, qui ont circulé voici quelques mois dans la presse française, citaient Barclays Private Equity, BC Partners et Bridgepoint.

Un prix de vente de l'ordre de 800 millions à 1 milliard d'euros serait envisagé, alors que CDC CI avait acheté Quick pour 730 millions d'euros voici près de trois ans.

Le processus formel de vente n'a toutefois pas encore démarré. Ce devrait être le cas après l'été. Une introduction en Bourse n'est a priori pas exclue, même si le scénario n'a pas les faveurs de l'entreprise.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires