Johnson and Johnson prévoit de supprimer environ 3.000 postes

19/01/16 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Belga

Le groupe américain de produits pharmaceutiques et d'hygiène Johnson and Johnson prévoit une restructuration de ses activités liées aux appareils médicaux passant par la suppression d'environ 3.000 postes, soit 2,5% de ses effectifs, a-t-il annoncé mardi.

Johnson and Johnson prévoit de supprimer environ 3.000 postes

© REUTERS

Cette réduction d'effectif devrait avoir lieu au cours des deux prochaines années et concernera plusieurs pays où le groupe est implanté, précise l'entreprise dans un communiqué.

Johnson and Jonhson anticipe dans ce cadre une charge exceptionnelle avant impôt comprise entre 2 milliards et 2,4 milliards de dollars, dont 600 millions de dollars devraient être inscrits dans les comptes du 4e trimestre 2015.

Le groupe fondé en 1886 et connu du grand public pour ses marques de cosmétiques comme Neutrogena pâtit depuis plusieurs trimestres de l'augmentation du dollar et de l'érosion de ses ventes.

Les mesures annoncées mardi concernent plus spécifiquement les activités liées aux produits destinés aux professionnels des domaines de l'orthopédie, de la chirurgie et des maladies cardiovasculaires.

Sont épargnées les divisions dédiées aux appareils médicaux destinés au grand public, à l'ophtalmologie et au diabète, souligne l'entreprise.

La restructuration vise à "solidifier le modèle de commercialisation, à accélérer le rythme de l'innovation, à donner la priorité à des plateformes et des zones géographiques clés et à rationaliser les opérations".

Le groupe espère effectuer à terme des économies avant impôt de l'ordre de 800 millions à 1 milliard de dollars par an.

L'entreprise a par ailleurs confirmé ses prévisions pour 2015 d'un chiffre d'affaires de 70 à 71 milliards de dollars et d'un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, compris dans une fourchette de 6,15 à 6,20 dollars.

Elle ne prévoit pas non plus de modifier son programme de rachat d'actions de 10 milliards de dollars annoncé en octobre.

Nos partenaires