Jean-François Heris, nouveau président de l'Union wallonne des entreprises

02/10/12 à 19:40 - Mise à jour à 19:40

Source: Trends-Tendances

Jean-François Heris a repris ce mardi, au cours d'une assemblée générale à Charleroi, le flambeau de la présidence de l'Union wallonne des entreprises (UWE). Succédant pour une période de trois ans à Jean-Pierre Delwart, le président sortant, M. Heris a notamment appelé à la conclusion avec les syndicats d'un "pacte régional pour un climat social serein" en Wallonie.

Jean-François Heris, nouveau président de l'Union wallonne des entreprises

© BELGA

"Dans 95% des entreprises, les relations sociales se passent très bien. 95% des grèves se passent dans 5% des entreprises. Rédigeons ensemble un pacte régional pour avoir un climat social serein", a déclaré le nouveau président de l'UWE au cours d'une conférence de presse. "La volonté est de donner un contexte porteur pour que les entreprises puissent développer leurs activités. Nous devons trouver un accord avec les syndicats. Bien souvent, nos objectifs sont les mêmes, à savoir le bien-être de la population, mais ce sont les chemins qui sont différents", a-t-il ajouté.

M. Heris, par ailleurs responsable au sein du groupe AGC -une société qui a investi plus de 500 millions d'euros au cours de ces 15 dernières années en Wallonie-, a également évoqué les autres chantiers prioritaires de sa présidence: faire de la Wallonie "une pépinière de talents et de main d'oeuvre qualifiée", ce qui passe notamment par une amélioration de la qualité de l'enseignement francophone; accompagner les entreprises dans leur croissance; et rendre les outils publics "simples et efficaces".

"Sans entreprises, il n'y a pas de création de richesse, pas de redistribution de richesse, pas de bien-être en Wallonie. L'objectif final est d'avoir des entreprises plus grandes et plus d'entreprises en Wallonie", a-t-il résumé, insistant sur sa volonté d'inscrire l'esprit de son mandat "dans l'action".

De son côté, le président sortant de l'UWE, Jean-Pierre Delwart, a rappelé son credo durant les trois années écoulées. "La seule réforme de l'Etat vraiment constructive, c'est de faire ou de refaire de la Wallonie une des régions les plus compétitives d'Europe".

A l'initiative de M. Delwart, l'UWE a ainsi élaboré un programme d'actions, intitulé "Ambition 2020", dont les objectifs sont de rendre la Wallonie indépendante financièrement, tendre vers le plein emploi et renforcer la cohésion sociale.

Enfin, à l'approche des élections locales du 14 octobre, l'administrateur délégué de l'UWE, Vincent Reuter, a estimé qu'"il devient assez complexe, voire impossible de développer de l'activité économique en Wallonie" en raison des difficultés rencontrées, au niveau communal, en matière d'aménagement du territoire. Il a également invité les communes, dans un contexte financier difficile, à ne pas mettre en place de nouvelles taxations à charge des entreprises et a rappelé le rôle important que peuvent jouer les communes et les provinces pour une formation et un enseignement de meilleure qualité.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires