"Je ne supporte pas la fraude" clame Franco Dragone

21/04/16 à 06:44 - Mise à jour à 06:38

Source: Belga

Cité dans les Panama Papers et inculpé de fraude fiscale grave, de corruption de fonctionnaire et de blanchiment, le metteur en scène et entrepreneur artistique Franco Dragone a répondu aux polémiques entourant son nom via une carte blanche diffusée mercredi soir sur les sites du Soir, de La Libre Belgique et de Sudpresse.

"Je ne supporte pas la fraude" clame Franco Dragone

© BELGA

"Je n'ai jamais fraudé et je récuse catégoriquement toutes les accusations qui prétendent l'inverse", écrit M. Dragone.

Franco Dragone dit d'abord saluer le travail journalistique réalisé dans le cadre des Panama Papers, mais déplore servir de "tête de gondole" dans cette affaire alors qu'il estime s'être déjà expliqué au sujet de ses structures financières offshore et qu'il affirme "n'avoir failli à aucun de ses devoirs vis-à-vis du fisc ou des administrations belges". M. Dragone souligne par ailleurs qu'il n'a bénéficié que d'aides "dérisoires" et de 5 millions d'euros de prêts au taux du marché.

Sur ses inculpations, le metteur en scène rappelle qu'il est présumé innocent et dit avoir toute confiance en l'instruction en cours. "Je laisse la justice faire son travail sereinement; j'aimerais tellement qu'on en fasse de même avec moi."

"Je vais juste, une dernière fois, respirer profondément, retrousser mes manches et remonter sur le ring", conclut Franco Dragone.

En savoir plus sur:

Nos partenaires