Jamais la Loterie nationale n'a payé autant de gains aux joueurs qu'en 2016

20/01/17 à 14:51 - Mise à jour à 15:11

Source: Belga

La Loterie nationale a payé quelque 865 millions d'euros aux joueurs en 2016, ce qui constitue un record absolu, et a enregistré un chiffre d'affaires de 1,183 milliard d'euros l'an dernier, contre 1,173 million en 2015, a-t-elle annoncé vendredi.

Jamais la Loterie nationale n'a payé autant de gains aux joueurs qu'en 2016

© BELGA

Un an plus tôt, les joueurs n'avaient reçu "que" 662,7 millions d'euros. La forte hausse en la matière s'explique notamment par deux importants gains, de 168 et 50 millions d'euros à l'EuroMillions, pour lesquels les loteries européennes partenaires du jeu interviennent financièrement.

Le lancement d'une nouvelle version de l'EuroMillions en septembre a joué un rôle majeur dans la hausse du chiffre d'affaires, représentant 36% (426,6 millions d'euros) de celui-ci, contre 34% (411,6 millions d'euros) pour le Lotto, alors que la situation était inverse un an plus tôt, a relevé la Loterie nationale.

Le tirage européen est en effet désormais assorti en Belgique du MyBonus, avec à la clé plus de gagnants, des jackpots plus élevés et des tirages plus fréquents. Un renouvellement du Lotto est en chantier et devrait aboutir en 2018, tandis que les produits Subito et Presto subiront un lifting déjà cette année.

Les billets à gratter et les jeux instantanés en ligne ont, quant à eux, représenté 20% du chiffre d'affaires total, c'est-à-dire le meilleur résultat depuis dix ans.

Enfin, les Joker+, Keno, Pick-3 et autre SCOOORE! sont bons pour 10% du 1,183 milliard d'euros.

De ce montant, 86,3% sont issus du réseau de vente physique et 11,8% d'Internet, en ce compris les applications mobiles. Si les librairies classiques restent le partenaire par excellence de la Loterie, les canaux de vente se sont fortement diversifiés (magasins d'alimentation, supérettes de quartier, stations-service, bureaux de poste, etc.) pour dépasser le cap des 6.000 'touchpoints'. En outre, certaines infrastructures physiques rendent les produits accessibles 24h/24 et 7j/7. Ce qui est également possible via le jeu en ligne, qui a augmenté de 22,5% par rapport à 2015, avec une croissance de 115% des ventes via des appareils mobiles (chiffre d'affaires de 27,6 millions d'euros).

De bons résultats qui ont été obtenus dans un contexte de concurrence féroce des autres fournisseurs de paris sportifs, des salles de jeux et des casinos (en ligne). "La Belgique est sans doute le marché le plus compétitif au monde en la matière", estime Jannie Haek, administrateur délégué de la Loterie nationale. L'année 2016 a aussi été marquée par les attentats à Zaventem et dans le métro bruxellois, qui ont eu un impact négatif de 5 à 10 millions d'euros sur les chiffres de ventes, surtout dans la capitale.

Sur les 214 millions de moments de jeu et les 1.200 tirages qui ont eu lieu l'an dernier, plus de 66 millions de gagnants se sont donc partagé 865 millions d'euros. L'un d'eux a, à lui seul, remporté 168 millions d'euros à l'EuroMillions en octobre dernier, pour un autre qui a décroché 50 millions, tandis que le Lotto a fait pas moins de 39 millionnaires, soit cinq de plus qu'en 2015.

Sur l'ensemble de l'année, il y a eu 216 gains significatifs. "Le hasard a été très favorable à nos joueurs cette fois", s'est réjoui Jannie Haek. "Il y a en fait une chance sur un peu plus de trois de remporter un gain en jouant avec les produits de la Loterie nationale", résume Jean-Nicolas David, son directeur financier.

Par ailleurs, la rente de monopole a rapporté 135 millions d'euros à l'Etat, en hausse de 20 millions par rapport à 2015 alors que les subsides à de bonnes oeuvres ont eux baissé de ce même montant pour atteindre 185 millions d'euros. Le tout totalise, comme en 2015, le retour sociétal à 320,3 millions d'euros, soit 27% du chiffre d'affaires et le montant minimal prévu par le contrat de gestion.

"Je suis fier qu'une partie de nos revenus revienne aux Belges et non à Malte ou Gibraltar par exemple", a insisté l'administrateur délégué, lançant une pique à certains de ses concurrents. Ces derniers visent en outre les joueurs vulnérables pour des montants importants alors que la Loterie nationale entend continuer à proposer une offre de jeu responsable en 2017, a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos