"Jamais la Belgique n'a compté autant de faillites !"

19/12/11 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Trends-Tendances

Le cap des 10.000 faillites a été franchi, selon Graydon. Un record absolu, qui angoisse particulièrement le Syndicat des indépendants & des PME : pour ses affiliés, "l'année 2012 qui pointe à l'horizon s'annonce particulièrement difficile !"

"Jamais la Belgique n'a compté autant de faillites !"

© Thinkstock

Le cap des 10.000 faillites prononcées en Belgique depuis le début de l'année a été franchi vendredi dernier, ce qui constitue un record, a annoncé lundi le bureau d'études Graydon. Selon ce dernier, entre 10.200 et 10.300 faillites devraient être enregistrées sur l'ensemble de 2011.

La crise économique n'explique pas à elle seule cette hausse du nombre de faillites, a poursuivi Graydon, pour qui nombre d'entreprises aujourd'hui disparues connaissaient déjà des difficultés structurelles avant 2008.

La problématique du pouvoir d'achat, apparue dès 2007, a accentué le phénomène : "Les consommateurs trouvent la vie plus dure, ce qui a des répercussions sur le commerce de détail et l'horeca, provoquant par la suite une réaction en chaîne", selon le bureau d'études.

Quant aux effets de la crise actuelle, ils ne se répercutent pas encore sur les chiffres des faillites, a enfin averti Graydon pour qui le pire reste à venir.

Indépendants : "L'austérité budgétaire et les charges élevées leur interdisent tout espoir d'embellie !"

Le cap "tristement symbolique" des 10.000 faillites a été franchi vendredi, déplore de son côté Daniel Cauwel, président du Syndicat des indépendants & des PME, dans un communiqué. Le SDI en profite pour attirer l'attention sur les difficultés rencontrées en cette fin d'année par les petits opérateurs économiques que sont les indépendants et les TPE : "Pour ceux-ci, l'année 2012 qui pointe à l'horizon s'annonce particulièrement difficile !"

En cette fin d'année, la crise économique fait des ravages dans les entreprises, prolonge le patron du SDI : "Toute une série de secteurs comme le commerce de détail, le transport, l'horeca ou la construction, voient aujourd'hui leurs chiffres des faillites littéralement exploser ! Plus angoissant, en comparaison avec les années précédentes, davantage de plus petites entreprises, qui constituent pourtant le maillage de notre système économique, connaissent des difficultés financières."

Plus que jamais, l'inquiétude est donc de mise dans le chef des indépendants et des chefs de petites entreprises. Alors que, selon les chiffres 2010 de l'Inasti cité par le syndicat, plus d'un indépendant belge sur quatre vit avec un revenu annuel de moins de 10.000 euros, "l'austérité budgétaire, les charges élevées, les impayés en hausse, la conjoncture négative et l'épuisement des réserves des entreprises leur interdisent aujourd'hui tout espoir d'embellie".

Le SDI demande dès lors au nouveau gouvernement fédéral de réactiver les mesures de crise pour indépendants, "comme l'assurance pré-faillite, qui permet aux chefs d'entreprises, lorsqu'ils sont fortement pénalisés par la crise, de bénéficier temporairement d'une indemnité pour les aider à passer le cap".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires