Jacser à Dour : une délocalisation vers la Flandre ?

28/11/11 à 15:49 - Mise à jour à 15:48

Source: Trends-Tendances

Le personnel de l'entreprise douroise Jacser dont la fermeture a été annoncée le 21 novembre, s'est réuni lundi devant les portes fermées de la société pour clamer son mécontentement.

Jacser à Dour : une délocalisation vers la Flandre ?

Cette filiale du groupe flamand Astra Sweet, propriété du groupe Van Herpe, produisait depuis plusieurs décennies les célèbres "bonbons sûrs" en forme de soucoupe. 18 travailleurs, dont 14 ouvriers et 4 employés, sont concernés par l'annonce.

"La situation est tout à fait surprenante", a réagi François Homerin de la CSC. "Les travailleurs ont reçu leur rupture de contrat à dater du 18 novembre. Il n'y a eu aucune discussion avec la direction, aucun préavis. On a annoncé brutalement aux travailleurs de Dour qu'ils ne produisaient plus. Et l'usine a été fermée. Certes, l'outil est vétuste mais nous sommes convaincus qu'il y a encore du potentiel de développement. De plus, la direction flamande était très peu présente sur le site dourois", a-t-il ajouté.

Du côté du Setca, on dénonce une volonté de la direction de "délocaliser". "La confiserie Astra Sweet produit le même type de confiserie à Turnhout", a indiqué Patric Salvi. "La direction a tout bonnement fermé l'usine et emportant le carnet de commande. C'est donc, selon nous, une délocalisation".

Selon certaines sources, les matières premières auraient été emportées par camions vers la Flandre. "Notre but premier est d'amener l'actionnaire à la table des négociations avec le politique qui doit nous soutenir. Nous voulons montrer qu'il existe des aides à l'investissement possibles en Région Wallonne qui pourraient contribuer au maintien de l'activité à Dour".

Jacques Servais avait lancé sa confiserie à Dour avec son épouse en 1951. L'usine avait été cédée à la société flamande Astra Sweets en 2008.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires