Jacques Somville, candidat repreneur pour la Cristallerie du Val Saint-Lambert

18/12/13 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Trends-Tendances

Jacques Somville, un industriel Bruxellois actif au Congo, est la piste la plus sérieuse pour une reprise de l'activité à la Cristallerie du Val Saint-Lambert, a-t-on appris mercredi de bonne source confirmant ainsi l'information de Sud Presse. Le candidat repreneur souhaite relancer l'activité au 1er mars 2014.

Jacques Somville, candidat repreneur pour la Cristallerie du Val Saint-Lambert

Le 11 octobre dernier, les responsables de la Cristallerie du Val Saint-Lambert annonçaient la faillite sur aveu de ce fleuron industriel sérésien, faillite prononcée quelques jours plus tard par le tribunal de Commerce de Liège. Un peu plus de deux mois plus tard, Jacques Somville (70 ans) sort du bois et se présente comme le principal candidat à la reprise.

Cet homme d'affaires, actif dans l'acier au Congo, semble avoir séduit. "Son projet est cohérent par rapport à la relance de l'activité", concède Marc Goblet, président de la FGTB Liège-Huy/Waremme, qui suit avec attention ce dossier et qui a déjà rencontré le futur éventuel repreneur.

"On va multiplier les rencontres avec les différentes parties dans ce dossier afin d'arriver à la reprise programmée par M. Somville en mars 2014", poursuit le syndicaliste qui se dit très favorable à cette piste.

Si Jacques Somville n'a pas encore remis d'offre aux curateurs, ses intentions sont néanmoins très claires. "Je souhaite trouver toutes les solutions pour régler les problèmes administratifs d'ici le 31 janvier et relancer l'activité avec une vingtaine de travailleurs au 1er mars. Ce n'est qu'après six mois à un an que je saurais si l'activité peut perdurer avec moi à la tête de l'entreprise", a-t-il dit.

Jacques Somville a déjà obtenu un accord de principe avec la Cristallerie Lalique, candidate à une époque à la reprise, pour utiliser un de ses fours, faute d'outil performant sur le site sérésien.

Nos partenaires