Israël: grève de quatre heures dimanche à l'aéroport Ben Gurion

17/12/17 à 07:53 - Mise à jour à 07:56

Source: Belga

(Belga) Une grève de quatre heures était observée dimanche l'aéroport Ben Gurion à Tel Aviv pour dénoncer la suppression en Israël de 1.750 emplois chez Teva, numéro un mondial des médicaments génériques, a-t-on indiqué de sources aéroportuaires.

Lancée par la puissante centrale syndicale Histadrout, cette grève de solidarité doit paralyser le trafic aérien international de 08H00 à 12H00 locales (07H00 à 11H00 heure belge). De nombreux vols qui étaient prévus dans la matinée ont été avancés avant le début de la grève si bien que seuls sept vols ont été annulés, a-t-on ajouté de mêmes sources. Le mouvement "de protestation et de solidarité" avec les salariés de Teva doit également toucher les ports, les compagnies d'assurance, les banques et les ministères, a annoncé la Histadrout. Des manifestations sont également prévues dimanche notamment devant les bureaux du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem. Confronté à de sérieuses difficultés financières, le groupe israélien Teva a annoncé jeudi la suppression de 14.000 emplois dans le monde au cours des deux prochaines années, soit 25% de ses effectifs. Le fleuron de l'industrie israélienne, qui se débat depuis des mois avec les retombées de décisions managériales passées et des circonstances défavorables, a présenté un plan de restructuration douloureux devant lui permettre de faire trois milliards de dollars d'économies d'ici à fin 2019. Le chef de la Histadrout, Avi Nissenkorn, a rencontré la direction de Teva et affirmé que 1.750 salariés allaient perdre leur emploi dans le pays (1.250 en 2018, 500 en 2019). Israël ne représente qu'un peu moins de 7.000 salariés sur les 57.000 dans le monde, en Europe et aux Etats-Unis. Selon son bureau, M. Netanyahu va rencontrer dans la semaine le PDG du groupe Kare Schultz pour tenter de le convaincre de réduire le nombre de licenciements. Teva a bénéficié de 6,2 milliards de dollars d'allègements fiscaux depuis 2006, selon la Histadrout. (Belga)

Nos partenaires