Israël: grève annoncée dimanche à l'aéroport Ben Gurion, en solidarité avec le groupe Teva

15/12/17 à 21:52 - Mise à jour à 21:54

Source: Belga

(Belga) Le puissante centrale syndicale israélienne Histadrout a confirmé vendredi son appel à une grève dimanche qui va toucher notamment l'aéroport Ben Gurion à Tel-Aviv, pour protester contre la suppression en Israël de 1.750 emplois chez Teva, numéro un mondial des médicaments génériques.

Cette grève va paralyser le trafic aérien international de 08H00 à 12H00 locales (06H00 à 10H00 GMT), a annoncé la Histadrout dans un communiqué. Le mouvement "de protestation et de solidarité" avec les salariés de Teva doit également toucher les ports, les compagnies d'assurance, les banques et les ministères, a ajouté la centrale. Le groupe israélien Teva, confronté à de sérieuses difficultés financières, a annoncé jeudi la suppression de 14.000 emplois dans le monde au cours des deux prochaines années, soit 25% de ses effectifs. Le fleuron de l'industrie israélienne, qui se débat depuis des mois avec les retombées de décisions managériales passées et des circonstances défavorables, a présenté un plan de restructuration douloureux devant lui permettre de faire trois milliards de dollars d'économies d'ici à fin 2019. Le chef de la Histadrout, Avi Nissenkorn, a rencontré la direction de Teva et affirmé que 1.750 salariés allaient perdre leur emploi dans le pays (1.250 en 2018, 500 en 2019). Israël ne représente qu'un peu moins de 7.000 salariés sur les 57.000 dans le monde, en Europe et aux Etats-Unis. Le groupe a bénéficié de 6,2 milliards de dollars d'allègements fiscaux depuis 2006, selon la Histadrout. (Belga)

Nos partenaires