Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/01/15 à 10:30 - Mise à jour à 10:48

Intel et la stratégie du bulldozer

Peut-on réaliser un chiffre d'affaires négatif, j'insiste sur le "négatif", et être applaudi par la Bourse qui, en quelque sorte, vous demande de continuer de la sorte ?

Intel et la stratégie du bulldozer

© Reuters

Oui, c'est possible ! Intel, la firme américaine qui fabrique les microprocesseurs, les fameuses puces électroniques que vous retrouvez dans quasi tous vos ordinateurs portables sous le slogan "Intel inside", a même réussi à décrocher l'une des plus fortes hausses de la bourse de New York en 2014.

Mais comment peut-on arriver à récompenser une firme qui affiche un chiffre d'affaires négatif ? Comment est-ce même possible d'y arriver ? Le Monde répond à cette question: pour y arriver, c'est simple, Intel paie les fabricants de tablette et de smartphones qui acceptent d'embarquer ses composants. Ces subventions ayant dépassé le prix de vente de ses produits, le chiffre d'affaires de la division d'Intel est devenu négatif au 4ème trimestre de 2014.

En fait, la division mobile de Intel termine l'année 2014 sur une grosse perte d'exploitation de 4,2 milliards de dollars, soit 21 fois plus que son chiffre d'affaires qui n'est que de 200 millions. Alors que, face à un tel drame financier, n'importe quel comptable vous dira d'arrêter les frais, le nouveau patron d'Intel ne compte pas arrêter cette stratégie de subvention de ses produits. La raison: Intel est présent dans plus de 80 % des ordinateurs portables du monde entier, la société informatique est présenté à 98% dans le marché des serveurs informatiques.

Partager

Intel et la stratégie du bulldozer

Mais le gros souci, comme le rappelle Le Monde, c'est qu'Intel a complètement raté son virage de la mobilité en étant fort peu présent dans nos portables ou nos tablettes. Ce sont des firmes comme Qualcomm qui ont raflé la mise au nez et à la barbe d'Intel. Ses dirigeants savent qu'à l'avenir, l'Internet et la mobilité prédomineront. Comme ils ont un chiffre d'affaires de plus de 55 milliards de dollars, ils peuvent se permettre de jeter l'argent par la fenêtre jusqu'à ce qu'ils prennent pied dans ce marché. Au fond, Le Monde a raison de souligner que les dirigeants d'Intel font exactement ce qu'on fait les dirigeants de Microsoft lorsqu'ils se sont lancé dans les jeux vidéo avec la Xbox en 2001: ils ont profité de leur monopole sur les PC pour perdre de l'argent sur les consoles dans le seul but de s'implanter sur ce secteur et de gagner de l'argent bien après. Intel, ce fabricant de puces électroniques est prêt à tout pour être intégré dans votre smartphone, dans votre tablette, dans votre montre connectée et demain dans tout autre objet de votre quotidien qui sera connecté à Internet, c'est ce que Le Monde appelle la stratégie du bulldozer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires