ING - "Son départ n'a rien à voir avec les négociations ou la restructuration"

13/01/17 à 12:33 - Mise à jour à 12:34

Source: Belga

(Belga) La démission du CEO d'ING Belgique n'a rien à voir avec les négociations ou la restructuration en cours au sein de la banque. "C'est une décision purement personnelle", a affirmé une porte-parole d'ING.

ING - "Son départ n'a rien à voir avec les négociations ou la restructuration"

ING - "Son départ n'a rien à voir avec les négociations ou la restructuration" © BELGA

Son départ n'aura pas d'impact conséquent sur les discussions. "Il y a un département entier de ressources humaines qui est derrière lui. ING est une entreprise qui dispose d'un comité de direction puissant et ce n'est pas l'affaire d'un seul homme. La continuité est garantie", a poursuivi la porte-parole. La direction de la banque espère par ailleurs que toutes les parties se retrouveront rapidement autour de la table des négociations sociales, dans lesquelles Rik Vandenberghe restera "totalement impliqué" jusqu'à son départ, prévu le 28 février. Quant à la recherche d'un successeur, elle est lancée. "Nous souhaitons avancer le plus rapidement possible mais nous avons besoin de l'autorisation de la Banque nationale et du conseil d'administration." Ce successeur ne devra pas forcément être belge. "Nous voulons juste la bonne personne à la bonne place", a encore assuré la porte-parole d'ING. On ignore enfin si Rik Vandenberghe quittera l'entreprise avec une indemnité. "Le comité de rémunération au sein du conseil d'administration d'ING Belgique doit trancher cette question", a précisé la banque. Rik Vandenberghe n'était pas lui-même disponible pour commenter sa décision. (Belga)

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires