Inflation et salaires : la terrible équation de Delhaize

08/03/12 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Trends-Tendances

En 2011, les résultats de Delhaize en Belgique ont pâti de la concurrence forte et de la hausse des coûts salariaux entraînée par l'augmentation de l'inflation.

Inflation et salaires : la terrible équation de Delhaize

© Image Globe

Les résultats 2011 de Delhaize en Belgique ont souffert d'une forte concurrence et d'une hausse des coûts salariaux, ressort-il des résultats annuels du groupe de distribution belge, présentés jeudi.

En 2011, les revenus de Delhaize Belgique se sont établis à 4,8 milliards d'euros, en hausse de 0,9 % par rapport à 2010. Mais le chiffre d'affaires sur base comparable est en légère baisse de 0,6 %. Le bénéfice net de Delhaize Belgique se chiffre quant à lui à 243 millions d'euros, en progression de 2,7 % par rapport à 2010.

Delhaize comptait 821 magasins en Belgique fin 2011 (+ 16) et prévoit d'en ouvrir encore quelques-uns en 2012, même si le groupe entend surtout se concentrer sur son programme de remodelage de ses magasins.

Perte de confiance des consommateurs et concurrence forte

"En Belgique, la situation a été difficile en raison d'une confiance des consommateurs en baisse et d'une concurrence forte", a résumé Stéfan Descheemaeker, CEO de Delhaize Europe, au cours d'une conférence de presse

Selon la société de consultance AC Nielsen, la part de marché de Delhaize dans notre pays s'élevait, fin 2011, à 25,8 %, en baisse de 0,46 %. Une perte de terrain qui s'est surtout opérée au quatrième trimestre, "un trimestre difficile", a ajouté Stéfan Descheemaeker.

Inflation élevée = indexation "énorme" des salaires

L'année 2011 a également été marquée en Belgique par une inflation élevée, qui s'est traduite par une indexation des salaires. Résultat : Delhaize a fait face à une hausse de sa masse salariale de 4,8 %. "Une hausse énorme pour une entreprise et encore plus pour un distributeur. En plus, nous avons baissé les prix. C'est un défi pour Delhaize Belgique" de conserver ses marges, a poursuivi Stéfan Descheemaeker.

Delhaize est néanmoins parvenu à maintenir sa marge d'exploitation sous-jacente à 4,8 % en 2011, contre 4,9 % en 2010.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires