Il faut comparer les offres de téléphonie !

07/05/15 à 18:42 - Mise à jour à 18:42

Source: Belga

L'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a procédé pour la troisième fois à une étude comparative de quelque 252 plans tarifaires. Avec son simulateur www.meilleurtarif.be, il invite les consommateurs à déterminer leur profil de consommation et à opter pour la formule la plus avantageuse selon celui-ci, a-t-il expliqué jeudi au cours d'une conférence de presse.

Il faut comparer les offres de téléphonie !

© IBPT

Les plans tarifaires concernent la téléphonie mobile prepaid et postpaid, la téléphonie fixe, l'internet fixe et les offres triple play. Pour la première fois, les promotions, comme par exemple les réductions sur les frais d'installation, ont été prises en compte dans l'étude, à la différence des offres combinées avec l'acquisition d'un smartphone. Les prix analysés datent du 9 février 2015, avant les hausses de tarifs annoncées par Telenet et Proximus.

Pour réaliser cette comparaison, les plans tarifaires les moins chers de chaque opérateur ont été pris en considération selon des profils types d'utilisateurs. L'IBPT précise que seuls les tarifs ont été analysés et non la qualité du réseau ou les services proposés. Des différences significatives peuvent apparaître. Pour une offre conjointe téléphonie fixe, internet et télévision avec une utilisation faible à modérée, un écart de prix mensuel de 20 euros est constaté. La différence s'élève également à 24 euros par mois entre les plans tarifaires les moins onéreux pour une utilisation moyenne de téléphonie mobile, sans tenir compte des appels internationaux et des frais d'itinérance.

Selon les produits pris en considération, les économies réalisées sur une année en optant pour un plan tarifaire adapté peuvent s'élever à 175 euros pour la téléphonie fixe, à 144 euros pour la téléphonie fixe postpaid et à 220 euros pour les offres conjointes triple play.

"D'importantes différences de prix sont toujours perceptibles entre les offres les moins chères sur les différents segments de marché du secteur des télécommunications belges", conclut l'IBPT. Il encourage dès lors les consommateurs à identifier leur profil d'utilisateur et à comparer les différentes offres qui y correspondent sur son simulateur avant d'éventuellement changer de plan ou d'opérateur.

L'Institut conseille également aux consommateurs de porter attention aux différentes options, parfois payantes, qui peuvent générer de substantielles économies dans certains cas. En téléphonie mobile, il existe par exemple des formules permettant d'appeler de manière illimitée pendant les heures creuses contre un montant forfaitaire fixe. Selon l'IBPT, beaucoup de consommateurs pourraient voir leur facture baisser par ce moyen.

L'Institut travaille par ailleurs actuellement à encourager la concurrence. Mobistar fait l'objet de beaucoup d'attentes car l'entreprise ambitionne de proposer une offre triple play. Elle estime cependant que le prix actuellement demandé par les câblo-opérateurs pour avoir accès à leur réseau est trop élevé. L'IBPT travaille dès lors sur une nouvelle proposition visant à objectiver les prix dans le secteur, c'est pourquoi Mobistar attend avant de formuler son offre. Celle-ci pourrait encore intervenir cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires