Ice Watch : l'arroseur arrosé

26/05/11 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Trends-Tendances

Les montres Ice Watch, qui se sont vendues à deux millions d'exemplaires en 2010, souffrent de la contrefaçon.

Le week-end dernier, Jean-Pierre Lutgen (photo), le patron de l'entreprise basée à Bastogne, s'est mis en tête d'écraser une flopée de copies au volant d'un char d'assaut. Une opération de communication bien calibrée qui masque les risques juridiques encourus par la marque Ice Watch, elle-même accusée d'une certaine forme de contrefaçon.

Une série de procédures en opposition sont en effet pendantes devant l'office Benelux de la propriété intellectuelle. Le groupe horloger suisse Swatch reproche à la société wallonne d'entretenir sciemment la confusion entre les dénominations "Swatch" et "Ice Watch". Lego a également introduit une opposition relative à l'utilisation de boîtes empilables rappelant leurs jeux de construction. Si les procédures aboutissent, Ice Watch pourrait perdre l'enregistrement (et donc aussi l'usage) de sa marque. Ce qui ouvrirait également la porte à une procédure d'indemnisation au civil en faveur des entreprises se prétendant lésées.

D'après une enquête diligentée en France par Swatch Group, 26 % des personnes interrogées pensent que les montres Ice Watch sont produites par Swatch.

Gilles Quoistiaux

En savoir plus sur:

Nos partenaires