Ice-Watch en guerre contre les contrefacteurs

20/05/11 à 16:24 - Mise à jour à 16:24

Source: Trends-Tendances

Jean-Pierre Lutgen, fondateur de la marque de montre Ice-Watch, a organisé la destruction de 3.000 copies de ses montres et de 5.000 fausses "becubic", la boîte caractéristique de la marque. Un geste plus que symbolique.

Ice-Watch en guerre contre les contrefacteurs

Jean-Pierre Lutgen, fondateur de la marque de montre Ice-Watch, a organisé, vendredi à Bastogne, la destruction de 3.000 copies de ses montres et de 5.000 fausses "becubic", la boîte caractéristique de la marque. Les copies ont été écrasées par un char d'assaut de résistants de la guerre 40-45. Un geste hautement symbolique pour Jean-Pierre Lutgen qui déclare la guerre à la falsification.

"Nous voulons également, à travers ce geste, affirmer notre détermination à continuer notre développement et donner un signe au marché, a commenté Jean-Pierre Lutgen. C'est aussi une marque de respect envers nos distributeurs et nos clients. Les contrefacteurs auront toujours un coup de retard sur nous, puisque nous mettons un point d'honneur à renouveler sans cesse notre gamme."

En trois années d'existence, la marque a connu un succès grandissant. En 2011, elle compte 6.000 points de vente dans 90 pays. Deux millions de ces montres ont été vendues en 2010.

Les fausses Ice-Watch écrasées ont été récupérées via le réseau de distribution de la marque. Un cahier d'identification, présentant les différences entre les fausses et les vraies montres, a été également édité pour être remis aux douaniers. La marque a annoncé stopper les actions juridiques à l'encontre des contrefacteurs qui leur remettraient leurs copies.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires