IBt : magouilles autour de l'offre d'achat obligatoire ?

09/03/10 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Trends-Tendances

Eckert & Ziegler, qui détient 29,9 % d'IBt, aurait demandé à d'autres actionnaires de ne pas embrayer sur l'offre d'achat d'IBt qui court jusqu'à mardi. En échange, son patron, Andres Eckert, a donné la garantie aux actionnaires qu'ils pourraient vendre plus tard leurs actions IBt au même prix que l'offre. Voire plus cher.

IBt : magouilles autour de l'offre d'achat obligatoire ?

© Montage PG

Les deux groupes allemands qui lancent une offre d'achat obligatoire sur l'entreprise pharmaceutique wallonne IBt prennent des libertés avec la loi. La CBFA, le gendarme de la Bourse belge, a donc suspendu le cours de l'action IBt lundi et mène l'enquête, écrivent De Tijd et L'Echo mardi.

La société allemande Eckert & Ziegler (E&Z), qui détient 29,9 % d'IBt, a demandé à d'autres actionnaires de ne pas embrayer sur l'offre d'achat qui court jusqu'à mardi. En échange, le patron d'E&Z, Andres Eckert, a donné la garantie aux actionnaires qu'ils pourraient vendre plus tard leurs actions IBt au même prix que l'offre, voire plus cher.

Sopratec, qui détient 1,2 % d'IBt, aurait ainsi été approché et s'est vu immédiatement offrir un siège au conseil d'administration. Eckert est fortement soupçonné d'avoir aussi approché la SRIW, qui possède 4 % d'IBt.

Le labo wallon développe des technologies de rayons pour le traitement du cancer. François Blondel, son CEO, se dit choqué : "C'est incroyable de voir tout ce qu'Eckert est capable de faire pour prendre le contrôle sans payer. C'est illégal !" IBt envisage des procédures judiciaires.

E&Z a été contraint fin 2009 de lancer une offre publique sur IBt après qu'il fut apparu que l'entreprise agissait de concert avec l'autre actionnaire allemand SMI. Ensemble, ils possèdent plus de 30 % d'IBt.

IBt : la période d'acceptation de l'offre d'achat prolongée jusqu'à vendredi

La période d'acceptation de l'offre publique d'achat obligatoire sur IBt est prolongée jusqu'au vendredi 12 mars, ont décidé les actionnaires Eckert & Ziegler et Steglitz MedInvest. Un supplément sera également ajouté au prospectus de l'offre.

Cette décision est la conséquence des soupçons de manipulation divulgués lundi. Le cours d'IBt avait été suspendu sur Euronext Bruxelles le même jour. Il n'a pas encore repris, vraisemblablement dans l'attente de ce supplément au prospectus, que les actionnaires allemands promettent donc de publier.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires