Iberia prévoit de supprimer 3.800 emplois

12/02/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Trends-Tendances

Le groupe de transport aérien International Airlines Group (IAG) a annoncé mardi qu'il prévoyait de supprimer 3.800 emplois chez Iberia, dans le cadre du plan de restructuration de la compagnie espagnole.

Iberia prévoit de supprimer 3.800 emplois

© EPA

AIG explique dans un communiqué avoir formellement présenté son plan social aux salariés et aux syndicats mardi matin, étape qui sera suivie par une période de négociation obligatoire de 30 jours avec les représentants du personnel.

Le groupe, issu de la fusion d'Iberia et de British Airways, avait initialement annoncé, le 9 novembre, la suppression de 4.500 postes. Plusieurs chiffres avaient ensuite été évoqués, au fil des discussions entre AIG et les syndicats: Iberia avait révisé le nombre d'emplois supprimés à 3.836, puis avait affirmé, le 31 janvier, avoir proposé aux syndicats un plan limitant la baisse des effectifs à 3.147 personnes. Mais ces discussions se sont soldées par un échec.

Les syndicats d'Iberia ont appelé à quinze jours de grève en février et en mars pour protester contre les suppressions d'emploi, estimant que le projet du groupe revenait à "démanteler" Iberia. "Iberia est dans les meilleures dispositions pour parvenir à un accord et c'est avec cette volonté qu'elle participera à toutes les réunions avec les représentants syndicaux, malgré le fait que les 15 jours de grève convoqués ne créent pas la meilleure situation pour négocier de façon constructive", a estimé la compagnie dans son propre communiqué, affirmant que les grèves "aggravent" ses pertes.

"Iberia a accumulé plus de 850 millions d'euros de pertes entre 2008 et septembre 2012 (...), ce qui l'oblige à prendre des mesures drastiques de réduction des coûts et d'amélioration des revenus par passager pour être viable", a souligné la compagnie espagnole. Iberia vise une réduction de ses capacités de 15% dès 2013. La comagnie a notamment décidé de supprimer plusieurs vols déficitaires vers l'Amérique latine à partir du 1er avril.

En savoir plus sur:

Nos partenaires