Horecatel 2017: inauguration sur fond d'analyse contrastée

12/03/17 à 20:37 - Mise à jour à 20:38

Source: Belga

(Belga) "Les indépendants n'ont jamais été aussi dépendants qu'aujourd'hui", a souligné dimanche Thierry Neyens, président de la Fédération Horeca Wallonie, lors de l'inauguration de la 51e édition du salon Horecatel, au WEX de Marche-en-Famenne.

Le président de la Fédération Horeca Wallonie pointe une situation "trop compliquée" dans le secteur horeca. "L'environnement institutionnel de nos entreprises n'engendre qu'incertitude juridique, complexité, ignorance des réalités économiques et de fonctionnement interne, déstructuration du marché, affaiblissement de la concertation sociale, considérations communautaires" Thierry Neyens souligne aussi la nécessité pour les indépendants du secteur de s'adapter "pour survivre", en réduisant le nombre de collaborateurs et les heures d'ouverture, en adaptant sa carte, en augmentant ses prix, mais aussi en innovant et en s'intéressant aux nouvelles technologies. Une analyse à laquelle le ministre wallon du Tourisme René Collin a tenu à répondre par un bilan des politiques régionales en matière de tourisme et d'hôtellerie, dont l'obligation reprise au Code Wallon du Tourisme pour les plates-formes collaboratives de s'inscrire au CGT afin d'éviter la concurrence déloyale et la hausse du soutien aux investissements dans le secteur hôtelier. "Nous avons aussi l'objectif de relancer les Bistros de Terroir et de créer un label artisan-restaurateur de terroir wallon en partenariat avec le secteur horeca", note le ministre Collin. Enfin, Willy Borsus, ministre fédéral des PME et Indépendants s'est fendu d'une pique en l'encontre des récentes campagnes invitant à limiter sa consommation d'alcool et de viande. "L'horeca, c'est un espace de liberté. Ne nous privez pas de cet espace." (Belga)

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires