Hongrie polluée : six mois de chiffre d'affaires comme amende ?

11/10/10 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Trends-Tendances

La société MAL, propriétaire de l'usine à l'origine de la plus grande catastrophe écologique de l'histoire de la Hongrie, a été fondée par trois personnes parmi les plus riches du pays. Elle pourrait se voir infliger une amende de plus de 73 millions d'euros. Soit la moitié de son chiffre d'affaires de 2008.

Hongrie polluée : six mois de chiffre d'affaires comme amende ?

© Reuters

La société MAL, propriétaire de l'usine de bauxite-aluminium à l'origine de la plus grande catastrophe écologique de l'histoire de la Hongrie, pourrait avoir à payer 73 millions d'euros d'amende, a estimé lundi Zoltan Illés, secrétaire d'Etat à l'Environnement.

Trois personnes sont propriétaires de MAL, fondée en 1995, et figurent depuis des années, selon un classement hongrois, parmi les 100 personnes les plus riches du pays.

Selon les derniers chiffres connus, la société a affiché un chiffre d'affaires de 42,8 milliards de forints (157 millions d'euros) en 2008, pour un bénéfice net de 194,5 millions de forints (715.000 euros).

Le gouvernement juge que la société et ses dirigeants devront assumer la responsabilité financière du drame, a ajouté le secrétaire d'Etat : "L'amende pour les dommages portés uniquement à l'eau pourrait atteindre 10,2 milliards de forints, et celle concernant le reste de l'environnement entre 8 milliards et 12 milliards."

20 milliards de forints représentent quelque 73 millions d'euros.

"Pour l'instant, nous ne savons pas encore si MAL a surchargé les réservoirs"

"Pour l'instant, nous ne savons pas encore si la société a surchargé les réservoirs, a déclaré Zoltan Illés devant des journalistes dans la ville d'Ajka, où se situe l'usine. Si c'est le cas, c'est de l'entreposage illégal de déchet et cela est un crime !"

Le 4 octobre dernier, un des réservoirs du site industriel a cédé, inondant les villages environnants d'une boue rouge très toxique. L'accident a fait sept morts, quelque 150 blessés et provoqué une catastrophe écologique.

L'enquête de la police est toujours en cours. Les autorités ont saisi des documents concernant les réservoirs au siège de la société, a précisé Zoltan Illés.

Pollution en Hongrie : le directeur général de MAL interpellé

La police hongroise a interpellé le directeur général de MAL, a appris l'AFP lundi auprès du ministère de l'Intérieur. Il s'agit de Zoltan Bakonyi, fils de l'un des propriétaires de la société.

"La société responsable pour la catastrophe de boue rouge doit être mise sous contrôle de l'Etat !, a ajouté le chef du gouvernement. Puisqu'il ne s'agit pas d'une catastrophe naturelle mais de dégâts causés par des personnes, ce n'est pas aux contribuables de subir les coûts, mais à ceux qui ont causé les dommages."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires