Holcim veut réorganiser son usine d'Obourg

23/04/14 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Trends-Tendances

Holcim Belgique, filiale du groupe suisse Holcim, a annoncé mercredi son intention "d'adapter la structure organisationnelle" de sa cimenterie d'Obourg (Mons), ce qui pourrait entraîner la suppression de 48 emplois sur le site montois.

Holcim veut réorganiser son usine d'Obourg

© Reuters

L'entreprise justifie son projet de réorganisation par une chute "importante" de la consommation de ciment aux Pays-Bas (-30%) et un ralentissement de la consommation de ciment en France, deux pays situés dans la zone de chalandise de Holcim Belgique (nord de la France, Belgique, sud des Pays-Bas et ouest de l'Allemagne) ainsi que par une forte concurrence sur un "marché tendu".

Dans ce contexte, Holcim belgique affirme ne pas avoir d'autre choix que d'adapter la structure organisationnelle de la cimenterie d'Obourg "pour proposer des prix de vente compétitifs, retrouver la rentabilité et favoriser l'obtention d'importants investissements pour la pérennisation de ses activités de production en Belgique".

"Avec une configuration et une organisation adéquates, l'usine d'Obourg devrait pouvoir fonctionner avec 152 personnes au travail. En effet, de nombreuses améliorations devraient permettre à cette organisation de devenir plus efficiente, notamment par l'introduction de la flexibilité, le décloisonnement des fonctions et des services, la simplification de la ligne hiérarchique et encore l'organisation des équipes. Ce projet de restructuration pourrait concerner 48 personnes à Obourg", conclut la direction dans un communiqué, tout en déclarant souhaiter entamer "au plus vite" les discussions avec les représentants du personnel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires