Het Mediahuis: "L'impact sera peut-être plus important que ce qui a été annoncé"

06/11/13 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Trends-Tendances

La perte de 67 postes de journalistes au sein de Het Mediahuis, sur un total de 205 suppressions, est "hallucinante", a estimé mercredi Pol Deltour de l'association flamande des journalistes. "L'impact sera peut-être plus important que ce qui a été annoncé."

Het Mediahuis: "L'impact sera peut-être plus important que ce qui a été annoncé"

© BELGA

M. Deltour craint également qu'un nombre important de collaborateurs vont perdre leur emploi étant donné que Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen vont collaborer intensivement.

"Chaque licenciement de journaliste est un de trop", estime-t-il. Pour lui, c'est classique que la direction ne veut pas (encore) avancer le nombre de licenciements au sein des freelance. "Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen travaillent actuellement avec de nombreux correspondants régionaux. Je crains qu'une multitude de collaborateurs recevront leur C4. L'impact sera peut-être plus important que ce qui a été annoncé."

Pol Deltour souligne que le journalisme régional a une valeur sociétale. "Les journalistes régionaux doivent être fortement représentés. Pour suivre la politique d'une grande commune, il est préférable d'avoir deux journalistes plutôt qu'un seul."

Pol Deltour comprend la logique économique de l'entreprise qui veut mettre sur pied des synergies. "Mais elle doit être conséquente et reconnaître que cela a également des impacts sur la qualité et la diversité du journalisme", estime-t-il. Il se demande également comment les journaux pourront encore développer des informations avec 67 journalistes de moins. "Nous constaterons de toute façon une baisse de valeur et de créativité et donc une perte au niveau de l'offre."

En savoir plus sur:

Nos partenaires