Hermès "bétonne" son capital pour paralyser LVMH

06/12/10 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Trends-Tendances

Hermès a trouvé la parade : afin d'éviter que ses actionnaires familiaux cèdent aux avances de Bernard Arnault, patron de LVMH, le groupe de luxe crée un holding regroupant plus de 50 % de ses parts.

Hermès "bétonne" son capital pour paralyser LVMH

© Bloomberg

La famille fondatrice du groupe de produits de luxe Hermès, renommé dans le monde pour ses foulards de soie, a décidé de créer un holding rassemblant plus de 50 % du capital afin de contrer une tentative de mainmise de la part de LVMH, le n° 1 mondial du luxe. Cette opération est toutefois conditionnée au feu vert du gendarme français de la Bourse, l'Autorité des marchés financiers (AMF).

La décision, annoncée dimanche dans un communiqué, a été prise vendredi à l'issue d'un conseil de famille destiné à étudier la contre-attaque à l'intrusion de LVMH au capital d'Hermès. Joint dimanche soir par l'AFP, le groupe LVMH de l'homme d'affaires Bernard Arnault n'a pas souhaité réagir.

La vocation du futur holding sera de "détenir des actions apportées par les membres familiaux représentant plus de 50 % du capital d'Hermès International" et "bénéficiera d'un droit de préférence sur les actions restant détenues directement par la famille", selon les termes du communiqué.

L'objectif est de protéger les parts familiales détenues par plus de 60 héritiers du fondateur d'Hermès afin d'éviter qu'ils cèdent leurs actions à Bernard Arnault. L'ensemble des héritiers détiennent 73,4 % du capital d'Hermès.

LVMH (Louis Vuitton, Givenchy, Kenzo, Céline, Fendi, etc.) avait annoncé le 23 octobre à la surprise générale avoir pris 17,1 % du capital d'Hermès.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires