Heineken: bénéfice en hausse de 25,6%

12/02/18 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Belga

Le brasseur néerlandais Heineken a atteint partiellement atteint ses objectifs pour l'année 2017, avec un bénéfice net en hausse de 25,6%, à 1,93 milliard d'euros.

Heineken: bénéfice en hausse de 25,6%

Heineken a refusé l'offre récente de rachat du deuxième groupe brassicole au monde SABMiller. © REUTERS/Sukree Sukplang

Le chiffre d'affaires s'est établi à 21,89 milliards d'euros, en hausse de 5,3%.

Fixée à 17,20%, la marge opérationnelle a en revanche été bridée par les acquisitions de Brasil Kirin, Punch et Lagunitas, empêchant le groupe d'atteindre son objectif d'une hausse de 40 points de base.

Hormis ces acquisitions, la marge opérationnelle a toutefois atteint la croissance visée.

Le brasseur a finalisé en 2017 l'acquisition, avec le fonds d'investissement Patron Capital, de Punch Taverns, un groupe de pubs anglais évalué à 402,7 millions de livres sterling (480 millions d'euros), ainsi que le rachat de la filiale au Brésil du groupe japonais de boissons Kirin Holdings et de la totalité du brasseur américain Lagunitas.

Le brasseur propose pour 2017 un dividende de 1,47 euro par action, contre 1,34 euro un an plus tôt.

"Nous avons fourni des résultats solides en 2017, avec toutes les régions contribuant à une croissance à périmètre constant en volume, chiffres d'affaires et bénéfice opérationnel", a déclaré le PDG du groupe Jean-François van Boxmeer, cité dans un communiqué.

Le groupe a enregistré une hausse de 3% des ventes de ses bières en volume, grâce à "une croissance positive en Europe et une croissance accélérée en Amérique".

Le segment Premium a grimpé de 4,5%, avec une croissance dans toutes les régions, principalement en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe de l'Est, mais à l'exception de l'Asie Pacifique en raison de volumes plus faibles en Chine et au Vietnam.

Heineken s'attend pour cette année à davantage de croissance du chiffre d'affaire et du bénéfice net ainsi qu'à un impact négatif du taux de change comparable à 2017.

"Nous nous attendons à ce que l'environnement continue à être marqué par la volatilité et l'incertitude", a toutefois souligné M. Van Boxmeer.

"Pour 2018, hors importants développements macro-économiques et politiques imprévus, nous nous attendons à fournir une amélioration de la marge opérationnelle d'environ 25 points de base", a-t-il ajouté. "Ceci inclut un effet dilutif résiduel de l'acquisition de Brasil Kirin, dont l'intégration et les résultats sont encourageants."

Nos partenaires