Havana Club, "rhum de discorde" depuis plus de 10 ans

03/02/11 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Trends-Tendances

Bacardi réclame la propriété de la marque Havana Club pour l'Espagne, mais la justice ibère l'a, à trois reprises déjà, confirmée à Pernod Ricard et Cuba Ron. Une dispute qui prend aussi place aux Etats-Unis... où Bacardi commercialise la marque au grand dam du géant français.

Havana Club, "rhum de discorde" depuis plus de 10 ans

La justice espagnole a confirmé jeudi que le groupe français de spiritueux Pernod Ricard était bien propriétaire, avec la société cubaine Cuba Ron, de la marque Havana Club, et a débouté le groupe américain Bacardi.

Le Tribunal suprême espagnol a confirmé que Havana Club, joint-venture des groupes français et cubain, "était bien le titulaire de la marque Havana Club en Espagne", indique Pernod Ricard dans un communiqué, soulignant que c'était la troisième fois que les tribunaux espagnols rejetaient "les prétentions de Bacardi" sur cette marque.

"Bacardi a tenté délibérément de s'approprier le succès d'une marque que nous avons développée depuis 1993, souligne Philippe Coutin, directeur général de Pernod Ricard Espagne, dans le communiqué. Ceci confirme notre position selon laquelle la marque a été abandonnée depuis plus de 30 ans. Ce jugement nous permet de poursuivre sur le marché espagnol le développement de notre gamme de rhums cubains authentiques."

Havana Club : une dispute vieille de plus de 10 ans

La dispute remonte à 1999, époque où le groupe américain engage une procédure pour réclamer la propriété de la marque pour l'Espagne. Havana Club est contrôlée par la société Havana Club International SA, joint-venture créée en 1993 par la société publique cubaine Corporation Cuba Ron SA, responsable de la production, et Pernod Ricard en charge de la distribution de la marque de rhum dans plus de 120 pays.

Un différend de même nature oppose aux Etats-Unis Pernod à Bacardi, qui y commercialise un rhum sous la marque Havana Club. Le géant français a été débouté par la justice américaine d'une demande pour s'y approprier la marque, en avril 2010, mais a fait appel.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires