GSK provisionne 2,2 milliards pour des poursuites judiciaires

17/01/11 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Trends-Tendances

GlaxoSmithKline a décidé de provisionner 2,2 milliards de dollars pour faire face aux lourdes poursuites judiciaires auxquelles il s'est exposé en mettant sur le marché le médicament Avandia, qui fut quelques années durant l'un de ses produits vedettes.

GSK provisionne 2,2 milliards pour des poursuites judiciaires

© Belga

Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé lundi qu'il allait provisionner 2,2 milliards de livres (2,6 milliards d'euros) pour faire face à des poursuites judiciaires aux Etats-Unis contre son anti-diabétique Avandia. Dans un communiqué publié à Londres, GSK a expliqué avoir pris cette décision après l'ouverture d'une enquête par le bureau du procureur du district du Colorado en raison de plaintes contre l'Avandia et "sur les pratiques de vente et de promotion" concernant ce médicament.

Plusieurs études ont montré que l'usage de l'Avandia, autorisé depuis 1999 aux Etats-Unis et 2000 dans l'UE, induisait un risque élevé de problèmes cardiovasculaires (y compris d'attaques cardiaques et cérébrales) pour les patients. Le groupe a qualifié de "substantiel" le nombre de plaintes entregistrées aux Etats-Unis.

La controverse sur l'Avandia, qui faisait partie des médicaments vedettes de GSK, a déjà fait plonger ses ventes depuis trois ans. Le comité des experts de l'Agence européenne des médicaments (EMA), chargé d'évaluer la sûreté des produits pharmaceutiques pour le compte de l'Union européenne, avait recommandé en septembre la suspension de l'autorisation de vente de l'Avandia dans l'UE. La FDA, homologue américaine de l'EMA, qui s'était penchée dès cet été sur la sûreté de l'Avandia, avait simultanément restreint très sévèrement l'usage du médicament aux Etats-Unis, sans aller toutefois jusqu'à l'interdire totalement.

La réputation de GSK aux Etats-Unis a été récemment entachée par d'autres accusations, concernant la fabrication et la distribution de médicaments frelatés.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires