GSK: les négociations entre la direction et les ouvriers n'ont pas encore abouti

19/01/16 à 21:36 - Mise à jour à 21:36

Source: Belga

(Belga) Les négociations entre la direction de GlaxoSmithKline (GSK) et les représentants syndicaux des ouvriers, commencées mardi en fin de matinée, ont été suspendues vers 20h30. Sans qu'un accord ne soit trouvé à ce stade, mais avec la volonté déclarée des parties d'aboutir.

La délégation FGTB indique mardi soir que les discussions sont difficiles, mais qu'elle a l'impression de pouvoir être entendue sur certaines revendications. Le dialogue est donc maintenu alors que les équipes de nuit ne reprendront pas le travail, interrompu depuis le débrayage spontané des ouvriers lundi. "Nous faisons un break parce que les gens commencent à fatiguer. Mais les discussions ne sont pas interrompues: le dialogue est maintenu et il y a une volonté de notre part et de la part de la direction d'arriver à un accord. On ne peut pas entrer dans les détails à ce stade, beaucoup de choses restent à affiner, mais nous avons l'impression qu'on peut aboutir", a expliqué mardi soir Imdat Gunes, le président de la délégation FGTB. Le mouvement de grogne des ouvriers de GSK a débuté lundi sur les sites de Rixensart et de Wavre. La délégation FGTB réclame notamment une égalité de traitement en cas de départ volontaire entre les ouvriers d'un part et les cadres et employés d'autre part. Elle dénonce également un trop grand nombre de contrats précaires pour le personnel ouvrier de GSK. (Belga)

Nos partenaires