Grogne dans des Starbucks bruxellois après le licenciement d'une déléguée syndicale

05/09/17 à 19:18 - Mise à jour à 19:19

Source: Belga

(Belga) Le personnel salarié des établissements Starbucks de Bruxelles-Nord et de l'aéroport national a débrayé mardi, au lendemain du licenciement pour "insubordination" d'une déléguée syndicale. C'est le personnel étudiant qui a pris le relais. Les actions ont été suspendues en début de soirée, après une réunion entre le front commun syndical et la direction. Une nouvelle entrevue doit avoir lieu mercredi à 10h, en présence du patron d'Autogrill Europe.

Le licenciement pour motif grave, soit insubordination, a déclenché "un vent de révolte chez ses collègues" qui estiment que la personne écartée est "la seule qui ose parler". Le climat est loin d'être serein dans les enseignes Starbucks (Autogrill) de la capitale, selon le syndicat socialiste FGTB Horval. Les employés dénoncent entre autres un recours abusif aux étudiants non formés, engrangeant donc une surcharge de travail pour les salariés dont beaucoup "atteignent leur niveau de burn-out". Syndicats et direction se sont rapidement mis autour de la table après le début de la grogne. Il a finalement été convenu d'une nouvelle réunion mercredi en matinée, en présence du patron d'Autogrill Europe. D'ici là, le personnel a repris le travail. (Belga)

Nos partenaires