Grève dans les prisons - "Nous sommes face à un blocage"

02/05/16 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Belga

(Belga) "Nous sommes face à une situation de blocage", ont indiqué, à l'issue d'une réunion entre le ministre de la Justice, l'administration pénitentiaire et les représentants syndicaux du secteur des prisons, Michel Jacobs, secrétaire fédéral de la CGSP AMiO et Laurence Clamar, secrétaire permanente CSC Services publics.

Grève dans les prisons - "Nous sommes face à un blocage"

Grève dans les prisons - "Nous sommes face à un blocage" © BELGA

Le protocole rédigé lundi comprend plusieurs propositions, dont le remplacement à partir de ce lundi et pour 2016 de chaque membre du personnel qui part et la prime de flexibilité. "On persiste dans la rationalisation", regrette Michel Jacobs. "Il y a un ras-le-bol, un trop plein." "La flexi-prime peut nous satisfaire à partir du moment où elle permet de ne pas perdre trop d'argent, mais si c'est pour rendre obligatoire la rationalisation, là ça blesse au sud du pays", ajoute-t-il. Pour la CSC Services publics, les propositions sont également insuffisantes. "Il y a déjà un problème de sécurité. Plutôt que de remplacer le personnel, il faut engager", souligne Laurence Clamar. De plus, la flexi-prison est davantage bien accueillie dans les prisons du nord du pays, dont "certaines ont déjà appris à travailler autrement". "On a un peu l'impression qu'on assiste à une situation où ce sont les prisons du sud qui sont dans la rue et on répond aux demandes des prisons du nord", déplore-t-elle. Le protocole d'accord sera envoyé à tous les délégués et des assemblées générales seront organisées mardi dans les prisons bruxelloises et wallonnes pour décider des suites à donner au mouvement de grève, en cours depuis près d'une semaine. (Belga)

Nos partenaires