Gestion: les quatre vérités du patron de la Sonaca

16/02/17 à 11:32 - Mise à jour à 11:32
Du Trends-Tendances du 09/02/17

Transformer profondément une entreprise nécessite la réunion de quatre conditions, constate Bernard Delvaux sur base de son expérience managériale chez Belgacom, bpost et Sonaca. Le monde politique devrait-il s'en inspirer pour moderniser la gestion de l'Etat belge ?

Je n'ai jamais géré un Etat et je n'ai pas l'intention de le faire. " Bernard Delvaux joue la prudence. D'un côté, il ne cache pas son souhait d'utiliser sa belle expérience managériale pour " aider le monde politique " à faire évoluer la gestion publique. De l'autre, il a appris au fil des ans que les hommes et femmes politiques n'étaient guère friands de ces donneurs de leçon qui ne montent jamais au front politique. Avec un argument choc : si vous êtes si malin que cela, présentez-vous aux élections et nous verrons ce que le citoyen en pense. C'est la particularité de la fonction politique en démocratie représentative : elle est ouverte à tous, sans exigence de diplôme ou autre. Quiconque rêve de devenir bourgmestre pourra postuler l'an prochain, en misant sur le suffrage universel. En revanche, pour ceux qui rêveraient de devenir CEO de la Sonaca, il n'existe aucun chemin aussi rectiligne...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires