Geely en Belgique : après Volvo Gand, Opel Anvers ?

06/10/10 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Trends-Tendances

Après Volvo Gand, Opel Anvers ? Li Shufu, patron du constructeur automobile chinois Geely, veut "étudier les possibilités que présente" le site anversois de GM. Quant à Volvo, dont il est propriétaire et dont il a visité mardi l'usine gantoise, il l'a comparé à "un tigre qui doit être libéré".

Geely en Belgique : après Volvo Gand, Opel Anvers ?

© Bloomberg

Li Shufu, patron du constructeur automobile chinois Geely, a marqué son intérêt mercredi pour le site de l'usine Opel Anvers, a indiqué Kris Peeters, ministre-président flamand, à l'issue d'une rencontre avec celui-ci. Geely a finalisé cet été l'acquisition de Volvo, repris à Ford. "Désormais, je veux étudier les possibilités que présente Opel Anvers", a indiqué Li Shufu.

Le groupe de reconversion, mis sur pied en mars par le gouvernement flamand pour l'usine, a donc pris contact avec Geely. Il se réunira à nouveau le 22 octobre.

Le ministre-président flamand s'est montré particulièrement positif à l'issue de son entretien avec le grand patron chinois, mais il reste prudent sur une éventuelle reprise. Il a précisé à Li Shufu les possibilités de garanties fournies par le gouvernement flamand, soulignant qu'il ne pouvait être question d'injection en cash.

Geely intéressé par Opel Anvers : les syndicats restent prudents

Tant Luc Van Grinsven (CSC) que Rudi Kennes (FGTB) ont réagi positivement mais avec prudence à l'intérêt marqué par Geely pour le site anversois d'Opel. "Si c'est vrai, c'est évidemment une bonne nouvelle mais, ces dernières années, nous avons hélas vu passer nombre d'annonces identiques", prévient ainsi le premier.

"Kris Peeters n'a pas pour habitude de lancer des choses au hasard : donc, s'il s'est montré positif après la rencontre avec Li Shufu, c'est qu'il a des raisons de l'être !", renchérit Rudi Kennes.

Les deux syndicalistes disent désormais attendre la suite des événements.

Le patron de Geely voit Volvo comme "un tigre qui doit être libéré"

Le patron de Geely est actuellement en Belgique à l'occasion du sommet Europe-Asie à Bruxelles. Il a visité mardi le site de Volvo Cars à Gand, pour la première fois depuis que Geely Automobile Holding est devenu l'actionnaire majoritaire de Volvo.

"Cela valorise nos efforts et prouve que le site gantois livre une contribution importante au groupe Volvo, a indiqué Mark De Mey, porte-parole de Volvo Gand, qui a participé à la visite. Il a comparé Volvo à un tigre qui doit être libéré et qui peut utiliser sa propre force. Selon lui, Volvo était par le passé trop enfermé."

D'après le porte-parole de Volvo, Li Shufu a donné confiance et déclaré que Gand et la Suède étaient des sites de production importants, avec un potentiel de croissance. Le patron de Geely a également rencontré les trois syndicats reconnus et affirmé qu'il soutenait Gand.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires