GDF Suez va procéder à une réorganisation en France et en Belgique

28/01/14 à 21:39 - Mise à jour à 21:39

Source: Trends-Tendances

La société GDF Suez, maison-mère d'Electrabel, veut réorganiser ses services en France et en Belgique, avec l'objectif d'épargner 190 millions d'euros l'an prochain, écrit le quotidien économique français Les Echos mardi. L'information a été confirmée par un porte-parole de la société en Belgique, qui a toutefois précisé que le projet n'est qu'en phase de test.

GDF Suez va procéder à une réorganisation en France et en Belgique

Cinq ans après la fusion entre GDF et Suez, le groupe veut rationaliser ses "centres de services partagés" en Belgique et en France. Les 30 centres, répartis en 40 endroits différents, seront regroupés à Paris, Bruxelles, Nantes et Lyon sur base de cinq départements: la comptabilité, les salaires, la logistique et l'immobilier, la vente et les services IT. Une sixième division "consultance" est également envisagée.

Selon Les Echos, les syndicats sont inquiets de l'impact sur l'emploi qu'aurait une telle restructuration. Le secrétaire général adjoint de GDF Suez, Olivier Biancarelli, a cependant garanti que les effectifs demeureront stables, bien que des variations sont possibles entre les différentes divisions. Des postes pourraient ainsi disparaître au sein de la comptabilité, alors que de nouveaux emplois seraient créés dans les services IT, ventes et consultance. Un porte-parole belge ajoute qu'il est possible que certaines personnes "changent de job".

Les directeurs locaux perdront une partie importante de leurs compétences. Ils ne conserveront que la commercialisation, la communication et les relations institutionnelles, à nouveau dans un souci d'économies. Selon Les Echos, certaines sources émettent l'hypothèse selon laquelle cette perspective serait l'une des raisons ayant convaincu Sophie Dutordoir de quitter Electrabel.

Nos partenaires