[Gazelles du Hainaut] iTeos Therapeutics, médicaments innovants

14/03/18 à 20:30 - Mise à jour à 15/03/18 à 10:35
Du Trends-Tendances du 15/03/18

Implantée à l'Aéropole de Gosselies, iTeos Therapeutics est active dans le domaine de l'immunothérapie et développe un portefeuille de produits en oncologie.

[Gazelles du Hainaut] iTeos Therapeutics, médicaments innovants

Michel Detheux, administrateur délégué d'iTeos Therapeutics: "Nos molécules agissent en synergie avec d'autres thérapies anticancéreuses afin de renforcer l'activité immunitaire contre les tumeurs." © PG

TRENDS GAZELLES DU HAINAUT

Lauréate pour les Petites entreprises: iTeos Therapeutics

Lauréate pour les Moyennes entreprises: Hainaut Caravaning Center

Lauréate pour les Grandes entreprises: Louyet L.

Constituée en 2011, iTeos Therapeutics est une spin-off issue d'un partenariat entre l'Institut Ludwig pour la Recherche sur le Cancer (LICR) et l'Institut De Duve (UCL). A sa base, on retrouve le docteur Benoît Van den Eynde, directeur de la branche bruxelloise du LICR, et Michel Detheux, docteur en biochimie et ancien directeur d'Euroscreen. La jeune société biotech est active dans un domaine innovant en matière de lutte contre le cancer: l'immunothérapie. "Il faut savoir qu'une personne sur trois dans le monde développera un cancer durant sa vie, rappelle Michel Detheux, administrateur délégué. Depuis des dizaines d'années, pour lutter contre le cancer, on utilise la chirurgie, la chimiothérapie, les thérapies ciblées et la radiothérapie. Elles permettent de ralentir le développement des cellules cancéreuses et de contrôler leur développement. Avec l'immuno- thérapie, nous disposons d'une nouvelle génération de produits qui ont pour objectif de guérir le cancer et non le traiter."

Soutien de la Région wallonne

En 2012, l'équipe d'iTeos procède à ses premiers engagements et compte alors une demi-douzaine de personnes. Aujourd'hui, elles sont 40 représentant une douzaine de nationalités. Dans chacun des domaines de compétence, la société carolorégienne s'efforce d'attirer les expertises les plus pointues tout en sachant qu'elle est amenée à concurrencer en la matière les trois grands pôles mondiaux de la biotech que sont Boston, San Francisco et Shanghai. "La Région wallonne joue un rôle de soutien remarquable en ce qui concerne les biotechnologies dans leur ensemble, souligne Michel Detheux. Le secteur bénéficie d'une série d'incitants qui permettent de développer des activités ici. Par ailleurs, les investisseurs privés sont également très présents et agissent parfaitement en complément du public."

A son lancement, iTeos Therapeutics a levé 3 millions d'euros auxquels se sont ajoutés 6 millions d'euros que le gouvernement wallon a accordés sous forme de subsides. En 2014, iTeos a conclu un partenariat avec Pfizer qui a déboursé 24 millions d'euros et des paiements futurs pour acquérir des licences sur le développement de deux programmes (IDO1 et TDO2). "Ce partenariat nous a permis de sortir de l'anonymat et d'augmenter nos effectifs, poursuit l'administrateur délégué. En 2017, Pfizer s'est retiré et nous continuons dorénavant de manière indépendante. Dans notre secteur, il faut compter entre 10 et 15 ans entre le concept et la mise sur le marché. En 2018, nous aurons deux molécules en phase 1: le programme IDO1 aux Etats-Unis et le programme A2A en Belgique. Ces molécules agissent en synergie avec d'autres thérapies anticancéreuses afin de renforcer la réponse immunitaire contre les tumeurs. En outre, nous travaillons actuellement sur trois autres programmes." Afin de poursuivre le développement de ses activités, iTeos s'est installée dans le bâtiment Eole où elle dispose sur deux niveaux de quelque 1.600 m². Et afin de consolider sa croissance, elle est actuellement en phase de négociation pour lever des fonds supplémentaires et transformer d'ici quelques années ses recherches en médicaments disponibles sur le marché.

Nos partenaires