Gazelles 2017 Hainaut - Lauréate pour les moyennes entreprises: VDW Trans

15/03/17 à 20:30 - Mise à jour à 18:29
Du Trends-Tendances du 16/03/17

Créée il y a 20 ans, VDW Trans a connu une accélération de son activité ces dernières années et a multiplié son chiffre d'affaires par quatre entre 2011 et 2015.

Gazelles 2017 Hainaut - Lauréate pour les moyennes entreprises: VDW Trans

© REPORTERS

C'est en avril 1997 que la société VDW Trans est fondée par Hugues Vandewouwer à Silly. Durant les premières années, il assume seul les fonctions de patron et de chauffeur. En 2004, il franchit une étape en procédant à l'engagement d'un premier chauffeur, toujours présent au sein de l'entreprise. En 2006, son père Jacques, fraîchement retraité de l'enseignement où il exerçait des fonctions de directeur, rejoint la société. Il s'investit à temps plein dans les tâches comptables et administratives, formant avec son fils un duo aussi complémentaire qu'efficace. En 2011, VDW Trans réalise un chiffre d'affaires de l'ordre d'un million d'euros et emploie six personnes. Aujourd'hui, elle compte une bonne trentaine de collaborateurs, une flotte d'une grosse vingtaine de véhicules et réalise un chiffre d'affaires qui avoisine les 6 millions d'euros.

" C'est l'acquisition en septembre 2002 d'un bâtiment industriel à Ghislenghien qui va favoriser notre développement ainsi que la diversification de nos activités tant sur le plan national qu'international, explique Jacques Vandewouwer, administrateur de VDW Trans. Pour cette nouvelle implantation, nous avons bénéficié de l'appui de l'UBEA (Union des entreprises du bassin d'Ath), de la ville d'Ath et de l'Ideta. Par ailleurs, nous collaborons avec le Centre de formation des chauffeurs poids lourd du Forem d'Estaimpuis. " Progressivement, l'entreprise va grandir et s'étoffer. En 2016, elle va s'appuyer sur des partenaires locaux qui vont lui permettre de répondre à des demandes plus importantes, notamment de la grande distribution.

Ancrage local

" Nos chauffeurs et nos partenaires sont des gens de la région, intervient Hugues Vandewouwer, qui continue régulièrement à prendre la route au volant de son camion. C'est très important de pouvoir s'appuyer sur une main-d'oeuvre locale. Pour ma part, je suis passionné par mon métier et je crois aussi à la pédagogie par l'exemple. Ce que j'exige de mes chauffeurs, je l'applique à moi-même, et je souhaite rester proche des réalités du terrain. Pour la gestion de l'entreprise, j'ai la chance de pouvoir m'appuyer sur des personnes de confiance. Cela me permet, notamment, de participer aux campagnes betteravières qui durent quatre mois, de la mi-septembre au début janvier. " La flotte actuelle de VDW Trans compte 24 véhicules, 18 remorques bâchées réservées à la grande distribution, aux brasseries, au transport de bobines d'acier, etc., trois transports-voitures destinés à la distribution de véhicules, six bennes et un camion équipé d'une grue pour le transport de matériel de chantier.

A l'instar de ses collègues, VDW Trans est confrontée à un environnement très compétitif mais entend conserver son ancrage local et son caractère familial. " Comme toute entreprise, nous avons également une dimension sociale. Chez nous, chaque chauffeur se sent compris, apprécié, reconnu et responsable. En outre, nous sommes très attentifs à assurer un bon équilibre des âges au sein de la société. Ainsi, nous donnons une première chance aux jeunes formés par le Forem et dans le même temps, nous engageons aussi des chauffeurs plus âgés et expérimentés ayant perdu leur emploi. Il n'y a pas de secret : si nous voulons nous maintenir et progresser, nous ne pouvons le faire qu'avec des collaborateurs de qualité ", concluent-ils.

GUY VAN DEN NOORTGATE

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires