Fusion AB InBev/SAB Miller: feu vert des actionnaires minoritaires de SAB Miller

28/09/16 à 10:34 - Mise à jour à 14:59

Source: Belga

Les actionnaires minoritaires du groupe brassicole britannique SAB Miller ont donné mercredi matin leur feu vert à la fusion avec son concurrent belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial du secteur, lors d'une assemblée générale à Londres. Les actionnaires de Newbelco, une société anonyme qui détient provisoirement les actifs d'AB InBev, en ont fait de même quelques minutes plus tard, annonce le brasseur belgo-brésilien dans un communiqué.

Fusion AB InBev/SAB Miller: feu vert des actionnaires minoritaires de SAB Miller

© BELGA

A lire aussi: AB InBev: comment une petite brasserie belge du 14e est devenue leader mondial de la bière

Les résolutions proposées aux actionnaires minoritaires de SAB Miller ont été adoptées avec plus de 95% des voix. La majorité des deux tiers requise était présente lors de cette assemblée générale. Le conseil d'administration avait en outre déjà rendu un avis unanimement positif par rapport à l'offre d'AB InBev. Deux importants actionnaires n'ont toutefois pas participé à ce vote. Altria et Bevco, , qui, à eux deux détiennent 41% des actions, bénéficient en effet d'un traitement particulier pour s'exprimer sur l'offre d'AB InBev. Leur approbation ne fait cependant aucun doute. Plus tôt mercredi, les actionnaires du groupe brassicole belgo-brésilien avaient déjà donné leur feu vert à la fusion. "Toutes les approbations par les actionnaires requises (...) ont été obtenues", se réjouit dès lors AB InBev, qui gardera son nom au sein de la nouvelle structure.

Le président de SAB Miller Jan du Plessis a confié, depuis Londres, ne pas avoir d'objection à cela. "AB InBev paie le prix plein, ils peuvent l'appeler comme bon leur semble." Le groupe belgo-brésilien prévoit que cette fusion créera des synergies à hauteur d'1,4 milliard de dollars, notamment via la suppression de 5.500 emplois à travers le monde en trois ans. Des suppressions qui pourraient être encore plus importantes car les prévisions n'ont "pas été possibles" partout, indique le brasseur dans différents rapports. Le nouveau géant devra en effet faire face au défi du ralentissement de la croissance des marchés dits "matures", comme l'Europe et les Etats-Unis. Il devra aussi tenir compte de la montée des brasseurs artisanaux, qui représentent entre 5 et 9% de la consommation et voient leurs ventes bondir de plus de 10% par an sur les marchés les plus avancés.

AB InBev emploie "150.000 collaborateurs basés dans 26 pays" selon son dernier rapport financier. SAB Miller compte quant à lui environ "70.000 employés dans plus de 80 pays" d'après son site internet. Afin d'obtenir les accords des diverses autorités de régulation, AB InBev a dû toutefois céder ou s'engager à céder de nombreuses activités de la future entité fusionnée, comme les marques Peroni et Grolsch de SAB Miller au brasseur japonais Asahi. Il a aussi annoncé vouloir se défaire d'actifs en Europe centrale et orientale, où SAB Miller est propriétaire entre autres de la tchèque Pilsner Urquell. AB InBev a accepté en outre de vendre la participation de 49% de SAB Miller dans Snow Breweries - le plus important producteur de bière en Chine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires