Ford Genk : plus d'alternative à la fermeture mais discussions avec 4 investisseurs potentiels

31/05/13 à 07:38 - Mise à jour à 07:38

Source: Trends-Tendances

La phase d'information et de consultation, prévue dans le cadre de la loi Renault, est close chez Ford Genk. Il n'y a donc plus d'alternative à la fermeture de l'usine. Le licenciement collectif peut s'effectuer selon les termes bétonnés dans la CCT.

Ford Genk : plus d'alternative à la fermeture mais discussions avec 4 investisseurs potentiels

© Image globe

Dans le cadre de la fermeture d'une grande entreprise, la phase d'information et de consultation doit permettre aux syndicats et à la direction de trouver une éventuelle solution à la continuité de l'entreprise. Si aucune proposition ne mène à une solution durable à long terme, alors la phase suivante est la fermeture de l'entreprise. La phase de d'information et de consultation a été clôturée chez Ford Genk après 7 mois et 9 réunions.

Par ailleurs , on peut lire dans le quotidien Het Belang van Limburg que la direction européenne de Ford mène actuellement des discussions avec quatre investisseurs potentiels pour l'usine de Genk. On ne connaît pas pour l'instant l'identité des personnes intéressées.
Mais selon une source proche du dossier, un de ces investisseurs potentiels au moins serait une entreprise active dans le secteur automobile.

Le ministre-président flamand Kris Peeters a réagi et indiqué avoir entendu parler de "plusieurs pistes" qui seront étudiées et contrôlées par Ford afin de déterminer leur faisabilité et le degré de confiance qu'on peut leur accorder. Jusqu'à aujourd'hui quatre investisseurs se sont présentés avec un intérêt concret pour l'usine ou le site de Genk si Ford y cesse sa production fin 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires