Ford Genk: Les fournisseurs exigent plus de clarté sur leur sort

29/10/12 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Trends-Tendances

Les travailleurs de Syncreon, Lear, IAC et SML - quatre fournisseurs de Ford Genk - se sont rendus lundi matin sur le site de Ford-Genk pour exiger plus de clarté sur leur avenir.

Ford Genk: Les fournisseurs exigent plus de clarté sur leur sort

© belga

Les travailleurs de Syncreon, Lear, IAC et SML - quatre fournisseurs de Ford Genk - se sont rendus lundi matin sur le site de Ford-Genk pour exiger plus de clarté sur leur avenir. Ils regrettent l'absence de communication. Plusieurs centaines de travailleurs de fournisseurs ont rejoint leurs 'collègues' de Ford. Leur avenir est également compromis par la fermeture de Ford-Genk. Mais contrairement au personnel de Ford, ils n'ont encore reçu aucune information quant à l'avenir de leur entreprise ou sur des négociations portant sur le volet social.

Les syndicats conseillent aux travailleurs de reprendre le travail le 13 novembre

Par ailleirs, les syndicats chez Ford Genk ont annoncé n'avoir plus aucun contact avec la direction. "Nous ne savons même pas où est la direction", a déclaré Luc Prenen, du syndicat ACV/CSC. Une réunion de concertation se tiendra ce lundi après-midi avec les syndicats, la police et le bourgmestre, à propos de la manifestation du 11 novembre. Les syndicats conseillent à leurs membres de reprendre le travail à la fin de la période de chômage économique, soit le 13 novembre. "Sinon, nous entrons dans un régime de grève et cela coûtera encore plus d'argent aux travailleurs", a indiqué Gert Steegmans, du syndicat libéral ACLVB/CGSLB. Le syndicaliste voit un autre avantage à la reprise du travail. "Ainsi, nous constituons un butin de guerre supplémentaire", évoquant la possibilité de ne pas livrer les voitures produites.

Un comité d'entreprise européen se tiendra le 7 et 8 novembre en Allemagne. Le 11 novembre, une manifestation nationale sera organisée à Genk. Les négociations sur le plan social débuteront le 13 novembre, tout comme la reprise éventuelle de la production.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires