Ford Genk: la grève ou le butin de guerre?

31/10/12 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Trends-Tendances

Les syndicats ont consulté leur base, à la demande de la direction locale de Ford, quant à un éventuel redémarrage de l'usine automobile le 13 novembre. Cette année, Ford Genk devait en principe tourner encore huit jours mais tout le monde ne l'entend pas forcément de cette oreille.

Ford Genk: la grève ou le butin de guerre?

© Belga

"Les avis sont partagés", souligne Rohnny Champagne, de la FGTB Métal. "Certains ne veulent plus jamais assembler une Ford et préfèrent encore faire grève huit jours, alors que d'autres préfèrent recevoir un salaire et veulent garder sous la
main, comme 'butin', les voitures produites."

Pour qu'un redémarrage soit possible le 13 novembre, il faudrait que certains préparatifs soient entamés au plus tard lundi prochain. "Nous ne nous mettons pas la pression et apporteront une réponse à la direction avant ce délai", ajoute le responsable syndical.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires