Foire agricole de Libramont - Ecolo insiste sur la nécessité de réguler les marchés agricoles pour sortir de la crise

23/07/16 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Belga

(Belga) Le co-président d'Ecolo, Patrick Dupriez, a insisté samedi, au deuxième jour de la Foire de Libramont, sur la nécessité de réguler les marchés agricoles pour sortir de la crise qui ébranle le secteur. Selon lui, la décision du Conseil européen des ministres de l'agriculture de libérer 500 millions pour endiguer la crise agricole "ne constitue même pas pas un emplâtre sur une jambes de bois".

"Il s'agit ni plus ni moins d'un gaspillage d'argent public en l'absence de prise de conscience réelle de la nécessité de réguler les marchés agricoles pour sortir d'une crise qui n'en finit pas de détruire la paysannerie européenne", estime le co-président des Verts. En début de semaine, la Commission européenne a fait part de son intention de débloquer un total de 500 millions d'euros pour soutenir le secteur agricole. Un budget de 150 millions d'euros a notamment été prévu pour inviter les producteurs à réduire leur production laitière au dernier trimestre. Ce montant devrait permettre de réduire la production d'un milliard de litres, ce qui correspondrait à une aide de 14 centimes par litre non produit. Les écologistes doutent toutefois de l'impact réel de cette mesure en l'absence d'une obligation de limiter la production. "Un mécanisme de réduction volontaire n'est logiquement envisageable que s'il est combiné à un plafonnement de la production de ceux qui n'y participent pas et assorti de sanctions en cas de non-respect de celui-ci", estime Patrick Dupriez. Selon lui, "la crise laitière qui n'en finit pas est symptomatique d'une Europe qui tourne en rond, incapable de sortir de ses croyances néo-libérales. Il faut changer de logiciel et instaurer une régulation obligatoire de l'offre pour sortir de la crise laitière", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires