Fnac supprime 500 postes

13/01/12 à 19:14 - Mise à jour à 19:14

Source: Trends-Tendances

Le distributeur de produits culturels et technologiques Fnac annonce un plan d'économies de 80 millions d'euros, qui va se traduire par la suppression de plus de 500 postes dont 310 en France, sous forme de départs volontaires affectant seulement les services administratifs.

Fnac supprime 500 postes

Dans un communiqué, la filiale du groupe français de distribution et de luxe PPR met en avant "une baisse significative du chiffre d'affaires 2011 de l'enseigne à -3,2% et une baisse des performances en magasin de -5,4%" pour expliquer cet "important programme de réduction des frais généraux".

Compte tenu de la baisse de la consommation, de "la pression accrue sur ses marges" et de "la faible élasticité de sa structure de coûts", la Fnac voit son "résultat opérationnel courant réduit de moitié".

Le projet de plan d'économies de 80 millions d'euros en année pleine a été transmis ce vendredi aux instances représentatives, précise la Fnac. Aucun magasin ne sera fermé, précise-t-on à la Fnac. "Un plan de départ volontaire sera mis en place" avec une priorité donnée au reclassement au sein du groupe. À l'international, 200 postes répartis sur l'ensemble des pays seront supprimés par le biais d'un non-remplacement de départs.

Les syndicats n'ont pas eu vent d'un impact éventuel en Belgique"Aucune communication n'a été faite au niveau belge, mais le sujet viendra certainement au menu du conseil d'entreprise", commente une source syndicale. Fnac Belgique indiquait de son côté qu'il n'y avait sur le sujet pas d'"actualité pour la Belgique", selon les mots d'une porte-parole.

Le groupe avait précisé plus tôt dans la journée que cette suppression de postes interviendrait sous forme de départs volontaires affectant seulement les services administratifs. Le distributeur de produits culturels et technologiques compte dans notre pays huit magasins et un siège administratif à Bruxelles. Environ 1.000 personnes sont employées. Le groupe souffre entre autres de la concurrence de la chaîne MediaMarkt.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires